Hadopi - la "loi des supects" informatique(s)

Le ministre de la justice soutient une loi méprisant les droits de la défense, le caracère contradictoire de la procédure et la présomption d'innocence. Cette loi porte atteinte à la liberté d'expression et de s'informer..La loi Hadopi (N+1) confirme la stratégie de culpabilisation systématique du politique pour s'exonérer de ses responsabilités (ex. : si les gens ne gagnent pas assez, c'est qu'ils refusent de travailler). Si les Français se font pirater leur ordinateur, ce sera dorénavant de leur faute.

Le ministre de la justice soutient une loi méprisant les droits de la défense, le caracère contradictoire de la procédure et la présomption d'innocence. Cette loi porte atteinte à la liberté d'expression et de s'informer.

.

La loi Hadopi (N+1) confirme la stratégie de culpabilisation systématique du politique pour s'exonérer de ses responsabilités (ex. : si les gens ne gagnent pas assez, c'est qu'ils refusent de travailler). Si les Français se font pirater leur ordinateur, ce sera dorénavant de leur faute.

.

Le seul moyen de s'en prémunir et de se débarasser de son matériel informatique. Jetez également les téléphones cellulaires (blaguer au téléphone est suspect), les cartes bancaires à puces (l'exonération de responsabilité en cas de vol pourrait être revue à l'aune d'Hadopi N+1)

.

Hadopi (N+1) atteste du décalage des élus avec le monde qu'ils sont censés gégrer. Leur texte répressif montre qu'ils sont dépassés par les techniques, hermétiques aux libertés nouvelles et rétifs à l'émancipation des consciences que ces nouvelles techniques permettent.

.

Hadopi (N+1) est la loi des suspects informatiques. Le rétablisement de la Terreur serait-il pour bientôt ? L'affaire de Tarnac en serait-il un avant-goût ?

.

Le port de la cagoule tombe sous le coup de la loi. Les manifestations sportives en montagne vont nécessiter un autre décret avant la critérium de la première neige pour prévenir tout incident regrettable. Signe des temps, on s'adapte. Le port du béret basque était déjà interdit en Alsace Lorraine en 1940.

.

La dérive règlementaire suspicieuse est celle qui finit par encourager les enfants à dénoncer leurs parents. A crorie qu'on ne sort le devoir de mémoire que pour le 14 juillet.

.

La dérive de la défense exclusive des intérêts financiers s'accentue également.

.

Il paraît en effet invraissemblable que le particulier doive supporter un risque judiciaire lié aux imperfections d'un modèle commercial bénéficiant avant tout aux sociétés qui l'ont initié, l'exploitent et en tirent les revenus. Cette même incohérence caractérise la gestion des déchets. Le consommateur final supporte les conséquences des choix industriels.

.

Il est inquiétant de voir une démocratie adopter la logique de l'ordure au point d'en faire une source du droit.

.

Ecouter le podcast sur ce lien à partir de la 8° minute pour comprendre les manoeuvres politiques en cours.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.