Ras-le-bol de courber l’échine !

Que penser de la politique du monarque Macron ? Que penser de sa prestation en date du 13 avril, du haut de sa tour ? Résister et désobéir est notre objectif.

 

Extraits de trois articles parus les lundi 13 et mardi 14 avril sur www.quieryavenir.fr

 

Loi d'urgence, mesures antisociales et 5G ...

Là où le pouvoir en place est très fort aussi, c'est dans l’élaboration et la concrétisation de la loi d’urgence. Cette loi permet de faire passer des idées antisociales, de favoriser des entreprises et de laisser le champ libre (contraintes zéro) pour l’implantation d’antennes 4G … et surtout 5G !

Le pouvoir peut le faire -ou bien a-t-il créé les circonstances pour qu'aucune réaction du public ne soit possible ? Aucune réaction n’est possible physiquement en période de confinement -virtuellement, c’est possible et cela s’organise !

 

Les perspectives à retenir

Protéger les personnes âgées

Problème important : c’est dans cette tranche d’âge qu’il y a le plus de morts et de personnes fragiles (cœur, poumon, diabète, hypertension,...)

Le veut-on ? Le pourra-t-on ? Est-ce une priorité gouvernementale ? Sauf à les enfermer !

Surtout se battre !

Les mauvais jours finiront. Quand ?

Sa majesté a décrété que ce serait le 11 mai. A la fin d’un week-end pascal ponctué par les attentes des médias tellement prosternés, il a annoncé urbi et orbi ses décisions. Ce prince de l’arnaque ne parle plus de guerre mais de temps de guerre. Ce temps de guerre est spécialement réservé contre nous. Il nous prend pour des cons. Il espère que l’on va courber l’échine et qu’on obéira sans résister.
Il est plus que temps de résister et de désobéir.

 

Macron promet la lune en confinant

Le président de la République a annoncé un confinement strict jusqu’au 11 mai.

Il promet un déconfinement progressif ; dans les écoles, chez les vieux –il va certainement appliquer ce que dit Ursula Van der Leyen, présidente de la commission européenne, qui veut enfermer cette catégorie jusque fin décembre !

Comme prévu, il promet du sang et des larmes pour l’ensemble du pays ( !). Il s’excuse un peu pour les manques de l’Etat –« quelques failles, quelques défaillances ». Mais il ne promet pas grand-chose pour inverser la tendance en testant - tester l’ensemble de la population « n’aurait aucun sens »- et en achetant des masques –mais en même temps il veut obliger à porter le masque.

Pendant que les forces de l’ordre font de plus en plus leur travail de répression –sur ordre-, sa majesté se veut sociale : « Notre pays, aujourd’hui, tient tout entier sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal »,

Il souhaite relancer la machine économique ; c’est ce qui le préoccupe le plus : « Le 11 mai, il s’agira aussi de permettre au plus grand nombre de retourner travailler, redémarrer notre industrie, nos commerces et nos services », a-t-il dit.

C’est exactement ce que pensent la secrétaire d’Etat à l’économie et le MEDEF : il faudra travailler plus … pour rattraper le temps perdu pendant ce temps de loisir si agréable.

 

Que faire ?

Il faut y réfléchir pour faire face à ce monarque-dictateur ; pour faire face à ce pouvoir capitaliste composé d’imposteurs, d’incompétents et de criminels qui veut mettre en place une société de plus en plus surveillée, de plus en plus contrôlée, de plus en plus assommée. Leur intention est de nous transformer en moutons de panurge.

La période à venir sera celle de la revanche par certaines actions, en opposition au système capitaliste en place et en concrétisation de démarches positives. Il faut préparer ce moment dès maintenant, non seulement pour annuler concrètement les actuelles lois antisociales et liberticides, mais aussi en montrant qu’une autre vie est possible : sans énergies fossiles, sans pesticides, sans agriculture intensive, sans compteurs communicants, sans 5G, sans pollution (de l’air, de l’eau, des ondes), sans puçage, sans traçage, sans connectique dévoreuse d’énergies et de matériaux…

Il faudra mettre l’accent sur le fait que le  fameux « progrès » doit être avant tout vu sous l’aspect humain ; que la vie commence, se décide et se concrétise d’abord efficacement au niveau local, avec la participation active des acteurs de proximité.

 

Que faire dès maintenant ?

Résister, désobéir !

L’imagination doit être au pouvoir… dès maintenant.

"L'incompétence du souverain sera payée par son peuple"

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.