Pablita Faust
Juriste
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 avr. 2013

Je dis ça, je dis rien ...ou les enquêtes post-suicides

Pablita Faust
Juriste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je reprends une expression très à la mode sur Twitter #jdcjdr, pour mettre en lien 2 articles.

2 suicides. 2 suicides de personnalités au premier plan dans l'affaire Bettencourt.

Olivier Metzner, qualifié de "pierre angulaire du dossier" pour le journal Sud-Ouest et qui a été à l'initiative de la première phase de ce dossier à forte résonance politique et médiatique.

http://www.sudouest.fr/2013/03/18/sans-lui-il-n-y-a-pas-d-affaire-bettencourt-997308-7.php

Noël Robin membre de direction de la PJ parisienne, superviseur de l'enquête Bettencourt menée par la brigade financière et promis à selon le Nouvel Obs a un poste de directeur de la PJ.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130402.OBS6458/paris-suicide-d-un-haut-fonctionnaire-de-la-police-judiciaire.html

Il n'existe pas de décision plus personnelle que le suicide. Bien des personnes ont été surprises par le suicide d'un de leurs proches, auquel elles ne s'attendaient pas, car ces personnes ayant décidé de l'acte le plus définitif qui soit, avaient enfoui au plus profond d'elles-mêmes les causes de leurs souffrances.

Ces 2 personnes sont liées aussi par une belle carrière professionnelle en pleine apothéose, avec des dossiers complexes et passionnants, ce qui suppose une grande force de caractère, une certaine ambition, une croyance et une vision de leur métier. Cela devait être surement des bourreaux de travail, avec une forte personnalité. Il est certain que leur quotidien devait être caractérisé par une pression et par un stress conséquent.

Après un suicide, le médecin constatant le décès mentionne un obstacle à l'inhumation. Le Procureur sur la base de ce constat diligente une "enquête aux fins de recherche de mort" conformément aux dispositions de l'article 74 du Code de Procédure Pénale. Le Procureur lui-même ou un officier de police judiciaire sur commission rogatoire (dans les 2 affaires, il est fort probable que le Procureur se soit déplacé en personne), se rend sur place pour réunir des indices matériels et des témoignages. Le corps est ensuite transféré à l'institut médico-légal pour qu'il soit réalisé des actes complémentaires et une autopsie et ce afin que le certificat de décès soit établi par un médecin lié à l'autorité judiciaire. Seuls les membres de la famille peuvent consulter le rapport d'autopsie. Si le suicide est établi, le corps est transmis à la famille pour l'inhumation. S'il persiste des doutes sur les causes du décès, le Procureur peut poursuivre l'enquête selon les dispositions régissant l'enquête préliminaire, ou il peut requérir l'ouverture d'une information auprès du Juge d'Instruction.

Comme c'est très à la mode aussi en ce moment : laissons la Police et la Justice faire leur travail.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal — International
Plusieurs morts lors d’une fusillade à Copenhague
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant des morts et des blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Grippe aviaire : les petits éleveurs contre l’État et les industriels
La grippe aviaire vient de provoquer une hécatombe chez les volailles et un désespoir terrible chez les petits éleveurs. Les exigences drastiques de l’État envers l’élevage de plein air sont injustifiées selon les éleveurs, qui accusent les industriels du secteur de chercher, avec la complicité des pouvoirs publics, à couler leurs fermes. Visite sur les terres menacées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel