"41% de français pour un régime autoritaire" : du buzz avec un sondage manipulateur

Mercredi, les médias marchands, majoritairement aux mains d'oligarques et d'actionnaires, se sont empressés de traduire un sondage trompeur IFOP pour Ouest-France en gros titres rentables. Mais ce n'est pas du luxe de revenir sur la question phare, sur la façon dont elle oriente les réponses.

"41% de français pour un régime autoritaire" !
La presse fait ses chougra d'un sondage réalisé par l'IFOP pour Ouest-France et diffusé cette semaine. Des gros titres qui ne sentent pas bon mais qui donnent envie d'y coller le pif.

Non contents de relayer ce seul aspect de ce sondage déjà bien orienté, ces médias se sont empressés de le traduire en titres bien spectaculaires et de "faire du buzz" (c'est-à-dire de la polémique, du clic, donc des chiffres). On ne s'étonnera pas qu'il s'agisse là d'une presse aux mains d'oligarques (qu'on appelle magnats) et d'actionnaires, une presse qui offre du spectaculaire plutôt que de partager de la connaissance.

La question posée, la dernière de ce long sondage, est en page 25. D'abord, elle ne peut pas être réduite à ces gros titres manipulateurs.... en voici des captures d'écran :

ifop

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La question en elle-même pose problème, sa formulation est trompeuse : "Certains pensent que... êtes-vous d'accord ?" Elle invite à admettre que cette opinion est déjà partagée, et il ne reste aux personnes sondées qu'à l'approuver ou la désapprouver. Mais comment l'IFOP — qui avait écrit sa question avant de faire ce sondage — pouvait-il savoir ce que certains pensaient ? Qui sont ces certains au juste ? 

SUITE ici : https://unefiguedanslavitrine.blogspot.com/2018/11/41-de-francais-pour-un-regime.html

On sera plus proche de la réalité avec ce chiffre : 100% des Français veulent juste être entendus, respectés, et exercer le pouvoir qui leur revient.
Ils veulent aussi de l'honnêteté : que leurs dirigeants, quand ils sont autoritaires, ne se fassent pas passer pour des chantres de la démocratie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.