La souveraineté de l'Ile Maurice est menacée

Ce qui se passe à l'Ile Maurice est le reflet de ce qui arrive ailleurs dans le monde, des puissances économiques ayant une force de pénétration colossale s'emparent de tout, partout. Ce phénomène est extrêmement dangereux. https://www.youtube.com/watch?v=EL_0izIUk5I

La souveraineté de l’Ile Maurice est menacée

 video-les-projets-de-privatisation-menacent-letat-souverain-estime-la-societe-civile-100316

Les Mauriciens s’insurgent contre l’éventuelle vente de leur unique port à la multinationale Dubai Ports World. Hier, ils ont marché pacifiquement dans les rues de la capitale pour exprimer leur désaccord et leurs inquiétudes devant la menace que représente cet éventuel achat pour la société mauricienne. Cette démarche met en péril la souveraineté du pays et pose de véritables questions sur l’étendue des actions des multinationales et sur leurs limites. L’argent peut-il acheter l’air, la mer, la lune ?

Ce qui se passe dans ce petit pays est le reflet de ce qui arrive ailleurs dans le monde, des puissances économiques ayant une force de pénétration colossale s'emparent de tout, partout. On est face à un phénomène extrêmement dangereux. On assiste à la création de zones d’illégalités et d’injustices permanentes, où les citoyens sont dans l’incapacité ou dans l’impossibilité de réagir et se retrouvent complètement asservis. Arrêtons-nous un instant, essayons de penser, trouvons des alternatives pour contourner la dictature de l'argent. Qui que nous sommes, peu importe l'endroit où nous vivons, il est de notre devoir de nous battre contre ce type d’arrogance. Autrement c'est le retour définitif de la loi du plus fort. Si les Mauriciens y arrivent, d'autres peuples y arriveront et le monde entier pourra bénéficier de cet espoir et dire que oui, un combat est encore possible. Tous les pays du monde doivent être en mesure de gérer leurs infrastructures stratégiques, tels que les ports, par eux-mêmes. Nous sommes tous concernés.

Mettre à plat l'économie d'un petit pays engendre automatiquement des drames humains, des catastrophes qui vont très vite nous dépasser. On le voit tous les jours avec les migrants qui fuient leur terre, le cœur déchiré, dans l'unique espoir de survivre. A qui la faute ? Aux multinationales ? Aux vendeurs d'armes ? A notre incapacité de réagir au bon moment et de dire stop à l'écrasement ? A notre silence ?

 Ceci est un SOS à tous ceux qui se disent solidaires pour un monde plus équitable et plus sain. J’ai lancé une pétition sur change.org, il y a deux semaines maintenant : voici le lien : https://www.change.org/p/non-à-la-vente-de-l-ile-maurice. Signez et faites signer autour de vous : il est encore temps, demain ce sera trop tard.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.