"Je ne suis pas complotiste mais" BIS...

On en apprend tous les jours autour de la gestion sanitaire du C-19. Quand cela concerne ce qui ressemble à des dépenses publiques précipitées et potentiellement truffées de corruption, on se questionne et on s'effraie : cela ne va-t-il pas relancer le complotisme de certains administrés ?!

Mme Ana Ferrer nous avait récemment donné l'occasion d'échanger autour des questions soulevées par le complotisme. Nul besoin de multiplier les articles et billets sur un sujet aussi "transversal", pour autant je tiens à faire un bref billet de l'information du soir : nous apprenons ce 20 nov. 2020 que l'UE vient de renoncer à administrer les doses de REMDESIVIR qu'elle a achetées au labo US gilead (dont les actionnaires principaux sont les fonds BlackRock et Vanguard) pour la somme non remboursable de 900 MILLIONS D'EUROS d'argent public, renoncement suivant de près l'avis défavorable donné par l'OMS à propos de ce médicament.

Je ne doute pas que Mediapart, compte-tenu du professionnalisme de sa rédaction et de l'attention de ses lecteurs, permettra que des informations éclairantes soient partagées avec le plus grand nombre sur les diverses procédures juridiques, sanitaires et financières qui ont conduit à cette dépense "anticipée" de près d'UN MILLIARD D'EUROS... et à sa perte. Il était sans doute urgent de signer le contrat compte-tenu des très nombreux clients potentiels... mais pas au point de se passer des vérifications évitant de dépenser pour un produit inefficace !

Il va sans dire que dans ce contexte, les données partagées ci-dessous par un médecin militant marseillais ne pourront que nourrir le sentiment indigne de "complotisme" que Mediapart dénonce avec l'ensemble de la presse ; c'est bien sûr regrettable, le thème étant particulièrement vivace actuellement (documentaire "Hold-up", etc) !

Pourtant, ce même thème recouvrant en réalité des pratiques vieilles comme le monde, il serait peut-être temps de traiter sérieusement les causes et, pour beaucoup d'intervenants publics, d'arrêter la langue de bois (pour être clair, le mensonge dissimulateur de la corruption) afin que la raison puisse s'exercer, pour la plupart d'entre-nous, sur la base de données solides et fiables.

 

Direct du 20 nov. 2020 : le rédacteur en chef du BMJ dénonce Big Pharma ! © Salim Laïbi - سليم لعيبي Le Libre Penseur

 

Le médecin appelle les citoyens à l'action afin que ces débats importants voire centraux (santé collective, argent public et gestion sanitaire faisant notre quotidien depuis un an maintenant) soient portés sur la place publique : les "médias réputés sérieux" et vilipendant naturellement le complotisme devraient pouvoir nous donner leurs avis sur les 5 experts cités par ce médecin à propos de Big Pharma : nous pourrons ainsi mieux comprendre l'affaire "UE / REMDESIVIR". On peut souhaiter que ces débats soient aussi au long cours, c'est-à-dire jusqu'à ce que nous sachions "ce qui se passe" réellement, par qui, comment, pourquoi... et pour combien.

Faisons tous notre part !

Lien de l'article du docteur Saïd LAIBI : https://www.lelibrepenseur.org/covid-19-le-redacteur-en-chef-du-bmj-affirme-que-la-science-est-supprimee-a-des-fins-politiques-et-financieres/

 

*** EDIT ***

 

Edit le lundi 23 novembre : revenant sur le sujet, je prends conscience à l'instant que le lien du médecin marseillais ci-dessus (devons-nous dire "médecin supposé", je ne le sais pas) est énuméré par un partenaire de MDP cité comme une sorte de référence anti-complotiste recensant des sites "rouges" (= non fiables) sur Internet, à la façon du Monde et de Libé donc :

https://www.newsguardtech.com/fr/twitter-superspreaders-europe/

"LeLibrePenseur @LLP_Le_Vrai

23.600 Followers

Le compte Twitter du site conspirationniste LeLibrePenseur.org (évalué Rouge par NewsGuard) et du Youtubeur franco-algérien Salim Laïbi, qui est basé à Marseille, et se présente comme un “Chirurgien dentiste, lanceur d’alerte, éditeur et écrivain”. Ce compte, créé en 2011, a partagé de fausses informations sur d’autres sujets, notamment les vaccins.

Exemples de posts trompeurs ou faux sur le COVID-19 : 

Interrogé sur les tweets ci-dessus dans un message Twitter, @LLP_Le_Vrai n’a pas directement répondu aux questions de NewsGuard. Au lieu de cela, il a fourni un lien vers un autre article publié sur LeLibrePenseur.org, au sujet d’une interview du vice-président taïwanais Chen Chien-jen par France 24, dans laquelle il demande “une enquête scientifique” pour déterminer les origines du virus. Interrogé par le passé sur des posts publiés sur sa page Facebook, et sur ses pratiques éditoriales, le site avait refusé de répondre aux questions de NewsGuard."

 

Toutes mes excuses pour les quelques lecteurs de ce modeste billet qui pourraient avoir été offensés, voire blessés d'avoir été exposés par votre serviteur à ces sources potentiellement toxiques.

Les questions soulevées restent, pourtant. Elles sont nombreuses et précises et les "debunkers" n'ont manifestement pas les moyens de répondre à toutes, n'en déplaise à "l'opinion générale" (qu'on aimerait voir précisée, d'ailleurs : si elle agrège des journalistes "bien en place" et quelques Mme Michu des cantons de France, il pourrait y avoir comme un manque dans l’échantillonnage...).

A suivre...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.