Quartiers debout à Roubaix le 20 mai, on ne lâche(ra) rien !

Le 20 mai à 18h30, occupation symbolique de la Grand Place de Roubaix en soutien à l'association nouveau regard sur la jeunesse qui fait aujourd'hui l'objet d'une attaque inadmissible de la part des institutions.

La Coordination nationale Pas sans nous rassemble plus de 200 associations et collectifs issus des quartiers populaires. Elle vise à donner une voix aux habitants sur les décisions qui les concernent pour faire vivre une démocratie réellement participative.

L’un de ses membres, l’Association Nouveau Regard sur la Jeunesse (ANRJ) située à Roubaix, fait aujourd’hui l’objet d’une attaque inadmissible de la part des institutions et de la municipalité en particulier.

Porteuse de l’une des 12 tables de quartier expérimentales lancée par Pas sans nous, l’ANRJ est engagée depuis un an dans un combat pour faire entendre la parole des habitants dans le projet de rénovation urbaine qui touche le quartier du Pile à Roubaix.

En représailles, l’ANRJ a récemment reçu deux courriers de la part de la municipalité. Le premier, leur notifiant que leur action n’avait pas été retenue dans le contrat de ville et qu’elle ne pourra par conséquent pas bénéficier de subventions pour soutenir leurs actions. Le second, leur notifiant leur avis d’expulsion de leurs locaux. Ils sont hébergés depuis un an dans la Maison du projet, un espace pourtant dédié à la concertation avec les habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine. Quelle ironie !

Cette association joue portant depuis 10 ans un rôle social et citoyen essentiel dans ce quartier à la situation dramatique. À l’heure où on parle beaucoup de démocratie participative et d'expression citoyenne, on vient tout simplement leur couper le sifflet. Alors que les habitants du Pile, comme de nombreux quartiers populaires, sont marqués par une profonde colère liée aux injustices sociales et aux discriminations qu’ils subissent quotidiennement, les associations assurent un rôle essentiel pour convertir cette colère en engagement citoyen vecteur de transformation sociale. La répression qu’elles subissent est dès lors proprement irresponsable !

Pour protester contre cette situation inacceptable, l’ANRJ et la Table de quartier du Pile organise le 20 mai prochain à 18h30 une occupation symbolique de la Grand Place de Roubaix, intitulée « Quartiers debout ». Incarnant la jonction entre Nuit debout et les préoccupations des quartiers populaires, cette action rassemblera de nombreuses associations, habitant-e-s, des membres de la Coordination nationale Pas sans Nous, de l’expérimentation nationale Table de quartiers et Nuit Debout Lille.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.