Pas sans Nous
Coordination Nationale « Pas Sans Nous »
Abonné·e de Mediapart

73 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mars 2020

Pas sans Nous
Coordination Nationale « Pas Sans Nous »
Abonné·e de Mediapart

Covid-19 : des inégalités multipliées

Pas sans Nous
Coordination Nationale « Pas Sans Nous »
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La crise du coronavirus montre de façon crue les inégalités sociales construites par les différentes politiques menées depuis plus de 40 ans dans notre pays, et les accentue avec violence.

Au-delà de l’engagement sans faille de tous les soignants, médecins, urgentistes, infirmières et de tous ceux qui permettent les soins, ce sont les classes populaires qui font les premières les frais de cette crise sanitaire et politique : SDF, migrants, Roms, et tous ceux qui sont appelés à continuer à travailler pour faire tourner l’économie : caissières des grands magasins, éboueurs, femmes et hommes de ménage, aides-soignant.e.s, aides à domicile, livreurs… Toute une main d’œuvre précaire et à bas salaire à qui aucune protection sanitaire n’a été accordée, inquiète d’être à son tour contaminée et de contaminer son entourage.

Ce sont également les classes populaires qui seront les premières touchées par la précarité engendrée par le chômage partiel et les licenciements autorisés pendant la crise.

La fermeture des services sociaux, des restaurants du cœur, des banques alimentaires, des activités associatives, fait disparaître le maillage social qui en temps ordinaire permettait de « tenir » dans les quartiers populaires. Des échos arrivent de plusieurs territoires témoignant de la détresse des familles et de leur sentiment d’abandon.

Les mesures en faveur de la continuité pédagogique, qui montrent partout leurs limites, se heurtent en plus ici à la fracture numérique dénoncée depuis longtemps mais aussi aux conditions de confinement très inégalitaires. Comment se concentrer dans un appartement surpeuplé et sans l’aide parentale dont bénéficient les enfants des classes moyennes ? La continuité pédagogique fait alors figure d’injonction impossible, renvoyant la responsabilité sur les familles.

Quant au système de santé on le savait profondément inégalitaire. En Seine Saint-Denis, 37 villes sur 40 sont déclarées déserts médicaux par l’ARS : les médecins généralistes se sont faits rares, le système hospitalier est surchargé, alors que la santé des habitant.e.s y est plus mauvaise et l’espérance de vie inférieure aux moyennes nationales.

On entend ici et là des propos racistes, notamment avec Éric Zemmour ou Marine Le Pen, que les consignes de confinement ne seraient pas tenues dans les quartiers populaires, que des groupes de jeunes et des familles organiseraient des barbecues, que la police devrait intervenir de façon plus ferme. Ces familles en effet n’ont accès ni aux jardins privés des maisons individuelles, ni aux résidences secondaires où se sont enfuis les ménages aisés. La promiscuité dans le logement rend parfois la cohabitation difficile. Comment confiner les jeunes dans des logements inadaptés ou surpeuplés ? Le confinement lui aussi est inégalitaire.

Alors que faire ?

Soutenir toutes les initiatives solidaires qui se développent : distributions de repas, courses pour les personnes âgées, chaines téléphoniques pour garder du lien social, auto-organisations d’entraide et de partage… ; réfléchir à des mesures d’accompagnement spécifiques pour les personnes les plus fragiles ; donner des moyens de protection sanitaire plus importants dans les quartiers populaires en s’appuyant sur le tissu professionnel et associatif, mais aussi en respectant les dynamiques autonomes et indépendantes…

Surtout, demain, quand la crise sera dernière nous, il ne faudra pas oublier que l’inégalité sociale et écologique qui mine notre société est un danger très grave et de très long terme. Nous en connaissons aussi les vaccins : l’égalité, la solidarité, la fraternité. Encore faut-il avoir le courage politique de les mettre en œuvre. Pour toutes et pour tous. Sans distinction.

Nos vies ne valent pas moins que les autres : restez chez vous.

                                          Des militantes et des militants de Pas sans Nous

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid