De la destruction du cimetière de Djoulfa à la guerre dans le Haut-Karabagh

Entre 2002 et 2006, les autorités azerbaïdjanaises ont détruit les trois mille khatchkars du cimetière chrétien arménien de Djoulfa. Depuis la fin septembre 2020 l’Azerbaïdjan a lancé une offensive à grande échelle contre le Haut-Karabagh avec la participation de la Turquie, responsable du génocide Arménien de 1915.

Après leur collaboration en Afghanistan, Pascal Convert et la société Iconem ont effectué durant l'été 2018 une série de relevés dans des monastères arméniens, en particulier ceux de Geghard, Haghpat et Sanahin

https://www.youtube.com/watch?v=YPPXlW2JeAk.

Comme lors de sa mission sur le site des Bouddhas de Bâmiyân au centre du projet de Pascal Convert se trouve la question de la destruction d'œuvres archéologiques et artistiques majeures.

http://www.pascalconvert.fr/temps/modelisation.html

 Entre 2002 et 2006, les autorités azerbaïdjanaises ont détruit les trois mille khatchkars du cimetière chrétien arménien de Djoulfa. En 2006, la destruction achevée, une caserne a été construite sur l'emplacement du cimetière.

Voir film: https://vimeo.com/361838836

 Sans pouvoir se rendre à Djoulfa désormais situé en zone de conflit armé, Pascal Convert a réalisé des empreintes des très rares khatchkars sauvés de la destruction et conservés au siège de l'Eglise arménienne. Ces pierres dressées à croix réalisées entre le XIIe et le XVIIIe siècle avaient des fonctions votives, apotropaïques ou commémoratives.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cimeti%C3%A8re_de_Djoulfa

https://www.artpress.com/2019/11/04/le-chef-doeuvre-du-moment-ecorce-de-pierre-de-pascal-convert/

Depuis la fin septembre 2020 l’Azerbaïdjan a lancé une offensive à grande échelle contre l'Artsakh (Haut-Karabagh) avec la participation de la Turquie, responsable du génocide Arménien de 1915. La Turquie soutient l'Azerbaïdjan à tous les niveaux, y compris par l'envoi de groupes djihadistes islamiques, 3000 à 4000 hommes venus du nord de la Syrie et de la Libye en Azerbaïdjan pour lutter contre l'Arménie.

Le déploiement de ces troupes au sol va aggraver la catastrophe humanitaire actuelle résultant des bombardements des populations civiles et ouvrir la porte à des atrocités, destructions, et crimes de guerre. Des combats intenses se poursuivent depuis des jours sans aucune chance de cesser le feu, même pour l'échange des cadavres. A Stepanakert, Chouchi, Martouni, Hadrout et d'autres villes et villages du Haut-Karabagh, l’Azerbaïdjan cible sans discernement la population civile. Bien que la communauté internationale exprime sa préoccupation, aucune mesure concrète n’a été prise pour imposer un cesser le feu.

Si en 2006 ce sont des pierres ornées, parfois millénaires, qui ont été précipitées dans le fleuve Araxe, cette fois ci le risque est grand que ce soit des centaines de corps humains qui soient enfouis sous terre.

[1] http://www.pascalconvert.fr/temps/modelisation.html

[2] http://iconem.com/fr/

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Cimeti%C3%A8re_de_Djoulfa

 

 

New mailCopy

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

 

 

What do you want to do ?

New mailCopy

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.