Pascal EYCHART
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

63 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 févr. 2021

Pascal EYCHART
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Le racialisme, stade suprême de la décomposition néolibérale – par Eric Juillot

Un article intéressant qui, sans être assez détaillé, amène à une réflexion sur le féminisme qui n’est plus universel mais intersectionel. Or cet aspect intersectionel est repris dans des causes anti-raciste. Aboutissant non seulement à une confusion mais aussi à une dispersion des luttes. Article exposant quelques arguments ...

Pascal EYCHART
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le racialisme, stade suprême de la décomposition néolibérale – par Eric Juillot

Emmanuel Macron a récemment apporté sa contribution à la racialisation des rapports sociaux. Dans un entretien accordé en décembre dernier à l’Express[1], interrogé sur la notion de « privilège blanc », il a en effet déclaré :

« C’est un fait. On ne le choisit pas, je ne l’ai pas choisi. Mais je constate que, dans notre société, être un homme blanc crée des conditions objectives plus faciles pour accéder à la fonction qui est la mienne, pour avoir un logement, pour trouver un emploi, qu’être un homme asiatique, noir ou maghrébin, ou une femme asiatique, noire ou maghrébine. À cet égard, être un homme blanc peut être vécu comme un privilège même si, évidemment, quand on regarde les trajectoires individuelles, chacun a sa part de travail, de mérite ».

La formulation, assez nuancée, aurait pu faire consensus si son auteur n’avait pas choisi d’employer, pour exprimer le cœur de son propos, le mot « privilège ».

Issu de la mouvance « indigéniste », « décoloniale » ou « post-coloniale » — pour s’en tenir aux dénominations les plus courantes, l’idée d’un « privilège blanc » se diffuse aujourd’hui dans l’espace politico-médiatique. Ce n’est sans doute pas l’ambition d’une « pensée complexe » qui a incité le président français à s’exprimer ainsi. Il aura sans doute tenu, plus prosaïquement, à montrer qu’il est à la page dans le domaine des idées.

Quoi qu’il en soit, il concède donc, en reprenant ce substantif, une victoire symbolique à ceux qui en font l’alpha et l’oméga du fonctionnement de la société et des institutions dans notre pays, ce que même Jean-Luc Mélenchon avait refusé de faire[2]. Garant de la République, Emmanuel Macron donne ainsi des gages à ceux qui crachent à la figure de Marianne dans tous leurs discours, l’accusant de n’être qu’un simulacre dissimulant une entreprise de domination raciste insidieuse et perpétuelle.

Il faut pourtant se rappeler que les mots ont un sens, consacré par l’usage et, parfois, par l’Histoire, et que les utiliser à tort et à travers ajoute au confusionnisme et à la perte de sens qui caractérisent notre époque.

La suite sur le racialisme stade suprême de la décomposition neoliberale par eric juillot

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Europe
Poutine entérine l’annexion de quatre régions ukrainiennes
Après une allocution au Kremlin, le président russe a signé l’annexion des régions ukrainiennes de Kherson et de Zaporijjia, ainsi que des autoproclamées « Républiques » de Donetsk et de Louhansk. Et il a prévenu que la Russie protègerait ses terres « en utilisant toutes [ses] forces ».
par Laurent Geslin
Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho