Pascal EYCHART
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

63 Billets

0 Édition

Lien 28 août 2016

Pascal EYCHART
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

L’homme Est Un Mouton… Ah Oui, Vraiment ? Vraiment !

L’homme ne descend pas du singe, mais du mouton. Tel l’animal des prairies, nous ne prenons pas nos décisions indépendamment, mais nous nous contentons de suivre le troupeau ou faire comme les moutons à proximité.

Pascal EYCHART
Informaticien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.hacking-social.com/2014/12/21/lhomme-est-un-mouton-ah-oui-vraiment/

Voici un long article de Hacking Social qui décortique le fonctionnement d'imitation des humains.

Très intéressant (comme toujours), à lire intégralement

 Extrait :

Robert (notre sujet réactant) part en vacances avec sa femme, Madame Robert. Après des heures de route, ils décident de s’arrêter dans un sympathique village afin de se sustenter. Robert a le choix entre deux restaurants et, sachant que le couple veut manger des frites, les deux peuvent convenir. Le premier « Au coc’coula » est au trois quarts plein et le deuxième « la poupoule d’or », n’a qu’une ou deux tables de prises. Robert, sans prendre trop de temps, opte pour le « coc’coula » : s’il est populaire, c’est qu’il doit être bon. Si le restaurant «poupoule d’or » est vide, c’est que cela doit être mauvais, cher, ou les deux.

Nous voici donc face à une preuve sociale : les gens déterminent le bien-fondé de leur comportement en s’inspirant et en reproduisant ce que les autres font. Autrement dit, la popularité affichée d’un choix, d’un produit, d’un comportement, d’une pensée est un indicateur du bon comportement à avoir, du bon choix à faire, etc… Inversement, l’impopularité d’un produit, d’un comportement, d’un choix, d’une pensée sera indicatrice pour l’individu d’une chose à éviter.
En choisissant le coc’ coula, Robert se base sur une preuve sociale (beaucoup de monde y mange), il a été influencé socialement (la masse lui dit par sa présence que c’est le bon restaurant du village), il est conformiste (il se rallie à l’avis de la majorité). En cela, dès que l’on va parler de preuve sociale, forcément, il sera souvent question de conformisme et d’influence sociale, car ce sont des notions sœurs qui partagent beaucoup de faits en commun.

Après avoir mangé ses frites, Madame Robert emploie une technique de manipulation sur son mari, technique que l’on nomme Lowball : « Est-ce que tu serais d’accord pour faire une course ? » Robert accepte, car il adore faire les courses, mais son enthousiasme retombe rapidement : « Il faut trouver un cadeau pour ta nièce, j’ai pensé qu’une palette de maquillage serait très bien ». Robert fait la tronche, mais il y va, car il est un homme de parole, il s’est engagé à faire les courses, il ne peut pas revenir sur cette décision, même si Madame Robert l’a bien eu.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas