mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart dim. 28 août 2016 28/8/2016 Dernière édition

En défense de la liberté des blogueurs : une action de soutien à Pierre Dubois

Le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois, hébergé par le site d'information en ligne EducPros, est devenu au fil des années une source d'information et d'analyse irremplaçable pour tous les sujets relatifs à l'Enseignement supérieur et la Recherche. Aujourd'hui la liberté d'expression du blogueur est mise en danger par un rappel à l'ordre inquiétant de la direction du site d'information.

Le blog "Histoires d'universités" de Pierre Dubois, hébergé par le site d'information en ligne EducPros, est devenu au fil des années une source d'information et d'analyse irremplaçable pour tous les sujets relatifs à l'Enseignement supérieur et la Recherche. Aujourd'hui la liberté d'expression du blogueur est mise en danger par un rappel à l'ordre inquiétant de la direction du site d'information.


La liberté de ton et les analyses critiques de Pierre Dubois semblent gêner ou bien certains politiques, ou bien EducPros, et plus certainement les deux. Par la voix de son directeur de rédaction, Emmanuel Davidenkoff, également journaliste sur France-Info, le site hébergeur a envoyé au blogueur un rappel à l'ordre pour le moins confondant et déplacé : Pierre Dubois participerait à une "campagne d'opposants" et procèderait à "des attaques ad hominem". Pierre Dubois n'a publié aucun billet depuis la réception du message d'Emmanuel Davidenkoff le 19 février dernier, et a réagi hier par la publication d'un billet qui rend l'affaire publique.


Il ne s'agit pas ici d'un fait anodin qu'il conviendrait de ranger dans la catégorie d'un banal rappel à se conformer à une charte éditoriale. 
Pierre Dubois n'a en rien contrevenu à la charte d'EducPros. Est en jeu la liberté d'opinion et d'expression qui est garantie par l'article 10 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, tout comme par la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen de 89. Pierre Dubois n'a commis aucune infraction pénale (insulte,injure, diffamation,etc), aucun de ses billets n'a été retiré ou censuré, ni fait l'objet de quelque plainte que ce soit. Son seul tort est de produire une réflexion libre et critique qui montre et dénonce les dangers des politiques conduites par plusieurs gouvernements en matière d'enseignement supérieur et de recherche.

S'en prenant à Pierre Dubois, la direction d'EducPros s'en prend à la liberté de tout blogueur et à la liberté d'expression de tout citoyen. Emmanuel Davidenkoff s'en prend aussi indirectement aux nombreuses sources du blogueur qui lui ont permis de relayer des informations de premier plan et de lancer de multipes alertes.

Il me semble important que tous les blogueurs de Mediapart, tous les abonnés et les citoyens attachés à nos libertés fondamentales apportent leur soutien à Pierre Dubois et au blog "Histoires d'universités". Je suggère de diffuser le plus largement possible son dernier billet par les actions suivantes :

- tweeter "Attaque ad hominem";

- cliquer sur "recommander" et sur "partager" en bas du billet;

- déposer un commentaire libre de ton et responsable sur ce même billet;

- poster un commentaire de soutien à Pierre Dubois dans les chroniques des blogueurs d'EducPros en les invitant à apporter à leur tour leur soutien à Pierre Dubois;

- cette dernière action pourrait être étendue aux articles des journalistes d'EducPros.

Afin d'augmenter le nombre de consultations du billet de Pierre Dubois il est important que vos commentaires de soutien comportent le lien vers ce billet. Je donne ci-dessous un exemple de commentaire simple et court.

Toute autre forme d'action de soutien sera bienvenue, y compris des courriers à la direction d'EducPros ou des positions et des communiqués officiels d'associations et d'organisations syndicales. A travers le blog de Pierre Dubois, c'est aussi l'indépendance des journalistes et de la presse qui est en jeu. A travers le blog de Pierre Dubois, c'est aussi le soutien aux lanceurs d'alerte qui est en jeu. Je pense en particulier à James Dunne dont le courage force l'admiration. Je lui dédie ce billet, en attendant que de vraies actions de soutien soient initiées.


Pascal Maillard


PS : je précise que Pierre Dubois, que j'ai pris soin de consulter sur ces propositions d'actions, n'y voit pas d'objections personnelles et est prêt à assumer auprès d'EducPros les conséquences d'une telle campagne de soutien.

 

Exemple de commentaire de soutien, à personnaliser et à poster sur les blogs et les articles des journalistes d'EducPros :

J'apporte mon soutien à Pierre Dubois et au blog "Histoires d'universités" qui a fait l'objet d'un rappel à l'ordre déplacé de la direction d'Educpros visant à limiter la liberté d'expression du blogueur. Je recommande la consultation et la diffusion du dernier billet de Pierre Dubois intitulé "Attaques ad hominen" : http://blog.educpros.fr/pierredubois/2014/03/01/attaques-ad-hominem/

Signature


ACTUALISATION DU 3 MARS : Le blog de Pierre Dubois vient d'être "dissocié" du site EducPros, par décision d'Emmanuel Davidenkoff. Ce dernier a rendu compte de sa décision ci-dessous dans le fil des commentaires. Voici ma réponse :

Cher Monsieur Davidenkoff,

 

Je vous remercie d’avoir souscrit un abonnement à Mediapart pour venir poster sur ce fil de commentaires vos éclaircissements et nous faire part de votre décision de « dissocier » le blog de Pierre Dubois du site EducPros. Vous me pardonnerez ce qu’il y a probablement d’un peu excessif dans les propos qui suivent, mais une lecture assidue des billets de Pierre Dubois m’aura définitivement convaincu que la fermeté de certaines convictions vaut bien plus, sur l’échelle des valeurs, que de mauvais compromis. 

Vous me permettrez tout d’abord de voir dans votre décision une singulière ironie, qui n’est pas que lexicale : voici donc un blogueur « dissocié » pour avoir relayé des positions en faveur des universités « associées ».  Et ceci, bien sûr, contre les manipulations d’une ministre qui cherche à rendre impossible l’association en Ile-de-France et à imposer ses Communautés d’universités et d’établissements (COMUE), y compris contre la liberté des universités. Au moment où de nombreux universitaires s’emparent de l’idée d’association, l’affaire est évidemment très politique. Sincèrement, je ne crois pas, quelles que soient vos récriminations, que vous auriez eu à tancer poliment Pierre Dubois s’il n’avait pas traité en profondeur, avec la liberté et la pertinence dont il est coutumier, un sujet hautement sensible. Pierre Dubois et son excellent caricaturiste ont mis le doigt où ça fait très mal : l’autonomie bafouée des universités et les libertés académiques.

Mais, par votre décision, vous venez aussi d’innover (un mot qu’on apprécie beaucoup dans la nouvelle université) : vous avez probablement inventé le premier blog en lévitation. EducPros devient UbuPros. « Histoires d’universités »  peut continuer d’exister, mais en dehors du site. Détaché, il est exclu de la communauté des blogueurs. Il bénéficie du support numérique mais a disparu dès ce jour de la liste des blogueurs attitrés. Donc plus de support de communication, avec les remontées en page d’accueil qui faisaient toute une part de la visibilité du blog. Ne pouvant vous résoudre à tout acte de censure, vous faites le choix d’invisibiliser le blog de Pierre Dubois. Un effacement qui ne dit pas son nom.

En définitive, je crois que votre erreur aura été de mettre le doigt dans l’engrenage de la réponse à une demande politique. Que celle-ci ait été effective ou non, importe peu. Elle est dans l’air du temps. Et cet air que l’on respire nous étouffe. Il étouffe la presse, les médias, comme l’université. Cet air est un poison pour les libertés. Pierre Dubois l’a bien compris et c’est tout à son honneur de n’avoir cédé sur rien face à vos demandes.

Ce faisant, je crains que vous ne veniez de porter un coup très rude à ce qu’il y avait comme embryon de participativité dans EducPros. Je ne parle pas seulement des commentaires. Je pense surtout à ceci : grâce à un réseau unique d’informateurs (au sens noble du mot) qui sont des acteurs de terrain, Pierre Dubois est parvenu a rassembler une source documentaire aussi diversifiée que fiable. Ses milliers de billets constituent une part de la mémoire de l’université française de ces dernières années. « Histoires d’universités » est aussi une part essentielle de l’historicité des résistances contre la plus grande restructuration de l’ESR jamais entreprise. Pierre Dubois n’a eu de cesse d’en ausculter les modifications, d’en décrire les ressorts cachés et de montrer à ses lecteurs ce que même les meilleurs journalistes spécialisés n’étaient plus capables de voir, ou ne voulaient pas voir.

Le blog de Pierre Dubois est l’exemple rare d’un travail indépendant des pouvoirs politiques. C’est cette indépendance que vous venez d’exclure et ce geste vous met un peu plus du côté du pouvoir. Par votre décision, Monsieur Davidenkoff, EducPros vient de perdre, non pas seulement le meilleur de ses blogueurs, mais tout simplement ce qui lui restait de son indépendance.

Bien cordialement.

Pascal Maillard 

 

AJOUT DU 15 MARS : Pierre Dubois a fait le choix d'une 3ème vie en quittant définitivement le support "dissocié" d'EducPros. Il a créé un nouveau blog indépendant, personnel et coopératif. Lire sa "Lettre ouverte aux lecteurs".


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

La censure des débats sur l'université est toujours d'actualité