Pascal Maillard
Abonné·e de Mediapart

173 Billets

7 Éditions

Billet de blog 28 déc. 2013

100 000 lettres au Président pour sauver Mediapart

C’est ici une initiative citoyenne en défense d’un média libre et indépendant. Une initiative parmi bien d’autres que les abonnés de Mediapart vont prendre pour que vive leur journal participatif. C’est simple et rapide : envoyer une lettre à Hollande en trois clics.

Pascal Maillard
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est ici une initiative citoyenne en défense d’un média libre et indépendant. Une initiative parmi bien d’autres que les abonnés de Mediapart vont prendre pour que vive leur journal participatif. C’est simple et rapide : envoyer une lettre à Hollande en trois clics.

Pas de grands discours. Il faut agir. Tout le monde a pu prendre connaissance du billet d’Edwy Plenel Qui veut tuer Mediapart ? et de la lettre de Michel Broué « Monsieur le Président, une exécution se prépare… ». Une pétition est en ligne et il faut continuer de la signer et la diffuser largement.

Les faits sont clairs : le pouvoir socialiste veut la peau de Mediapart. Il ne l’aura pas pas ! Mediapart appartient à ses lecteurs et non à Bercy.

En attendant que des actions de soutien et de mobilisation se mettent en place (rassemblements, manifestations, die-in devant Bercy, etc), je suggère une chose simple et rapide qui aura au moins la vertu d’informer l’Elysée de notre indignation : envoyer une lettre à François Hollande via le site de la présidence. Je propose ci-dessous et en pièce attachée un modèle que chacun pourra personnaliser. Cette lettre peut aussi être envoyée à vos élus locaux, par mail et courrier postal. Privilégier les députés et sénateurs.

  1. Se connecter sur le site de l’Elysée : http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/
  2. Remplir les champs et sélectionner comme thème « Les impôts »
  3. Copier et coller la lettre
  4. Personnaliser la lettre sans oublier de supprimer les choix qui sont en italiques
  5. Pensez à signer la lettre à la place du "X "

Pascal Maillard

PS 1 : N'hésitez pas à relayer sur les réseaux sociaux et à envoyer le lien à tous vos contacts, personnels et professionnels, aux listes de messagerie des associations, syndicats et partis politiques, etc. Le nombre d'envois est important.

PS 2 : Pour celles et ceux qui ont des problèmes de saisie avec Internet Explorer aller dans: outils, paramètres, affichage, compatibilité , puis cliquer sur ajouter . En cas d'impossibilité persistante, il est possible d'envoyer votre lettre par voie postale, à l'adresse suivante : Palais de l'Elysée, Monsieur le Président de la République, 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris.

PS 3 : On me demande les adresses électroniques des parlementaires. Voici la liste des députés par région et celle des sénateurs par département. Il suffit de cliquer sur le nom et vous trouverez le contact.

Ajout du 9 janvier : Des avancées vers une égalité fiscale semblent avoir été obtenues. L'unité forte des organisations professionnelles et la programmation d'une réunion interministérielle le 17 janvier sont des signes encourageants. Voir ici le billet d'Edwy Plenel. Mais il convient certainement de rester vigilant et de prolonger la campagne de signature de l'Appel ainsi que l'envoi de lettres au Président et aux parlementaires.

-----------------------------

Monsieur le Président de la République,

La survie de Mediapart est aujourd’hui mise en danger en raison d’une action du fisc diligentée par Bercy, suite à la décision arbitraire d’appliquer à la presse en ligne un taux de TVA discriminatoire de 19,6%,  et ceci contre l’avis de plusieurs ministres. Cette décision ainsi que l’application de pénalités exorbitantes laissent peu de chance à ce grand média participatif de poursuivre son développement et de construire son indépendance.

En tant que lecteur (lectrice)/abonné(e) de Mediapart, mais aussi en tant que citoyen(ne) attaché(e) à la liberté de la presse, j’ai pu apprécier la qualité et la rare indépendance de ce journal numérique. Je n’accepte pas l’idée qu’il puisse aujourd’hui payer le prix de sa liberté. Je vous prie donc de bien vouloir intervenir rapidement afin que cesse cette opération punitive et que la presse numérique bénéficie enfin de tout le soutien que l’État lui doit.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président, l’assurance de toute ma considération.

X

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi