Pascal.Boniface
Directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques
Abonné·e de Mediapart

715 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juin 2020

Pascal.Boniface
Directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques
Abonné·e de Mediapart

« Pierre Le Grand – La Russie et le monde » - 3 questions à Thierry Sarmant

Archiviste et historien français, Thierry Sarmant répond à mes questions à l’occasion de la parution de son ouvrage « Pierre Le Grand – La Russie et le monde » aux éditions Perrin.

Pascal.Boniface
Directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

1/ Vous estimez que Pierre le Grand est le premier monarque de l’histoire à penser sur une échelle véritablement mondiale, pourquoi ?

Pour penser sur une échelle mondiale, encore faut-il que la catégorie « monde » existe aux yeux de l'intéressé. Dès son enfance, Pierre Ier a disposé de globes terrestres et d'atlas – chose alors peu courante. Dès sa jeunesse, lors de son premier voyage en Occident (1697-1698), il s'est interrogé sur les zones du globe non encore cartographiées de son temps : en l'occurrence la région située entre la Sibérie et l'Amérique du Nord. On ignorait alors s'il existait une liaison terrestre entre Asie et Amérique ou si un détroit les séparait. A la fin de son règne, Pierre a lancé l'expédition qui a réglé la question : celle de Vitus Béring, qui devait donner son nom au détroit du même nom. Il a également fait explorer et cartographier les zones côtières situées à l'est de la mer Caspienne, dans la perspective de l'ouverture de routes commerciales en direction de la Perse et de l'Inde. Peu de temps avant sa mort, il a même envoyé une mission d'exploration maritime vers Madagascar !

Si l'on ajoute que le tsar lui-même a voyagé ou guerroyé de la mer Blanche à la mer Noire, de la Baltique à la Caspienne, qu'il a visité l'Allemagne, la Hollande, le Danemark, l'Angleterre, la France et la Perse, on peut dire que, par son expérience personnelle comme par ses projets (aboutis ou non), il représente un cas absolument sans équivalent avant lui et jusqu'à lui de monarque « géopolitique ».

2/ On fait souvent un parallèle entre Pierre le Grand et Vladimir Poutine. En quoi est-ce justifié ? En quoi est-ce abusif ?

Vladimir Poutine est originaire de Saint-Pétersbourg, la figure de Pierre le Grand ne peut que lui être familière et la comparaison doit lui être agréable. Le président russe s'inscrit dans la lignée de figures d'autorité dont Pierre fait partie et à laquelle le nationalisme russe se réfère plus ou moins suivant les époques : Alexandre Nevski, Ivan le Terrible, Catherine II, Nicolas Ier, Alexandre III, Staline... Mais le parallèle trouve très vite ses limites : tandis que Pierre a été un réformateur radical - « Sous la pourpre impériale, perçait toujours le révolutionnaire », écrit même Alexandre Herzen -, Poutine apparaît plutôt comme le conservateur et le restaurateur d'un ordre ancien, habité par la nostalgie de la superpuissance soviétique. Pierre, lui, se voulait novateur, en rupture avec le passé immédiat de la Russie.

3/ L’historien russe Anissimov, lui, estime que Pierre Le Grand est le véritable ancêtre de Staline. Qu’en pensez-vous ?

La filiation est un peu trop lointaine et indirecte pour être tout à fait pertinente. Elle n'en est pas moins venue aux contemporains de Staline, qui ont très vite réhabilité la figure de Pierre – à la différence des autres tsars – pour en faire un préfigurateur ou un double du Guide...

L'historien peut reconnaître quelques éléments proto-totalitaires dans les mesures prises par Ivan le Terrible ou Pierre le Grand : concentration despotique du pouvoir, recours à la violence extrême, transformations radicales de l'Etat et de la société. La différence avec les régimes modernes tient aux possibilités de mise en œuvre : avant le chemin de fer, le télégraphe et l'électricité, avant le développement d'un puissant appareil d'Etat bureaucratique, les capacités d'action réelles d'un souverain sur un territoire immense et une population dispersée tels que ceux de la Russie demeuraient nécessairement limitées. L'Etat pétrovien était peut-être tout-puissant à Moscou et Pétersbourg, mais son influence réelle s'effilochait à mesure que l'on progressait vers les marges – Sibérie, steppe cosaque. Le progrès a fourni aux pouvoirs modernes les moyens d'une emprise dont Pierre ne pouvait que rêver sans encore l'atteindre.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Transparence et probité
Le n°2 de l’Élysée, Alexis Kohler, s’enferre dans le déni face aux juges
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre, le secrétaire général de l’Élysée se voit reprocher « sa participation » comme haut fonctionnaire, entre 2009 et 2016, à des décisions touchant le groupe MSC, lié à sa famille. Lors de son interrogatoire, il s’est dit « choqué » que « son intégrité » soit mise en cause.
par Martine Orange
Journal
Soupçons de fraude fiscale : la justice saisie du cas de l’ex-ministre Caroline Cayeux
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a fait savoir mardi qu’elle avait signalé au parquet de Paris le cas de Caroline Cayeux, ministre démissionnaire du gouvernement, soupçonnée d’évaluation mensongère de son patrimoine et de fraude fiscale.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan