Le CSA rappelle à leurs obligations Frédéric Haziza et Radio J

Face au refus de Radio J de m'accorder un droit de réponse suite aux déclarations répétées de Frédéric Haziza, j’ai saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Son président, Olivier Schrameck, m’a répondu dans une lettre datée du 10 février, évoquant une délibération du 27 janvier.

J’évoquais dans un billet récent[1] l’acharnement avec lequel Frédéric Haziza me poursuivait dans ses émissions et sur Twitter tout en refusant tout débat contradictoire avec moi, confirmant ainsi ce que j’écrivais à son propos dans « Les pompiers pyromanes ».[2]

Après la série de sept émissions du Forum Radio J, où il m’avait mis en cause, demandant à chaque fois à ses invités de se prononcer contre moi - de surcroît sur la base de citations tronquées - j’avais demandé à Radio J un droit de réponse. Celui-ci n’avait pas été accordé démontrant ainsi une curieuse conception de la déontologie.

Face à ce refus, j’ai saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Son président, Olivier Schrameck, m’a répondu dans une lettre datée du 10 février, évoquant une délibération du 27 janvier.

Selon le CSA, les interventions d’Haziza revêtent un caractère « excessif et répétitif » qui l’ont conduit à rappeler à Radio J « l’obligation d’assurer la maîtrise de l’antenne (…) qui doit bannir les propos outranciers relevant plus de l’attaque personnelle que de la liberté de débattre et pouvant verser dans l’atteinte aux droits de la personne, relatifs notamment à son honneur et sa réputation ».

Le CSA rappelle également que « le refus ou l’absence de réponse de l’éditeur concerné (…) permet de saisir le juge judiciaire. »

Je suis bien sûr satisfait de cette réponse. Mais je ne me fais guère d’illusions sur l’impact que cela aura sur le comportement de Frédéric Haziza ni sur la curiosité à ce sujet des médias, pas même le Canard enchaîné.

reponse-csa reponse-csa

 


[1] https://blogs.mediapart.fr/pascalboniface/blog/100216/les-pompiers-pyromanes-il-ny-pas-de-diffamations

[2] BONIFACE (Pascal), Les pompiers pyromanes, Max Milo, 2015, pp. 37-64. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.