Pascal.Boniface
Directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques
Abonné·e de Mediapart

719 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 oct. 2015

Pascal.Boniface
Directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques
Abonné·e de Mediapart

Y’en a marre

De nouveau, les flambées de violences entre Israéliens et Palestiniens. De nouveau, les civils qui sont les premières victimes. Vraiment, on a envie de dire : « y’en a marre ».

Pascal.Boniface
Directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

De nouveau, les flambées de violences entre Israéliens et Palestiniens. De nouveau, les civils qui sont les premières victimes. Vraiment, on a envie de dire : « y’en a marre ».

Y’en a marre des communiqués de dirigeants européens qui déplorent les violences, appellent à la retenue, déclarent leur émotion et ne font absolument rien de concret pour que cela change.

Y’en a marre de ces dirigeants arabes qui manifestent de manière purement et uniquement verbale leur solidarité avec leurs frères palestiniens.

Y’en a marre de voir Barack Obama jouer les Gulliver empêtré dans ce conflit.

Y’en a marre de voir la plupart des responsables politiques américains pratiquer un suivisme aveugle à l'égard de la politique israélienne.

Y’en a marre de voir l'extrême droite fortement présente dans le gouvernement israélien, sans que cela gêne en aucune manière les pays occidentaux.

Y’en a marre de ceux qui affirment vouloir combattre l’extrême droite en France, mais la soutiennent en Israël.

Y’en a marre de ceux qui prônent partout le droit d’ingérence, sauf au Proche-Orient.

Y’en a marre de voir les responsables israéliens appeler sans cesse à plus de répression et croire, ou faire semblant de croire, que cela va suffire à ramener le calme et que les Palestiniens vont éternellement accepter d'être un peuple vaincu.

Y’en a marre de voir le racisme décomplexé des colons israéliens, leur sentiment de supériorité tranquillement affiché et le déni qu’ils ont de l’existence même des Palestiniens.

Y’en a marre des médias qui mettent sur le même plan occupant et occupé et pensent dégager une position équilibrée.

Y’en a marre de voir que le Hamas pense gagner quelque chose en envoyant des roquettes sur le sud israélien, alors que les plus importantes destructions qu'il a créées ont été celles du camp de la paix en Israël.

Y’en a marre de voir Mahmoud Abbas nourrir l'illusion depuis dix ans que les Américains vont lui accorder ce qu’il demande.

Y’en a marre de voir en France les organes communautaires juifs officiels déplorer l'importation du conflit et appeler à une solidarité sans faille avec Israël.

Y’en a marre que l'on fasse passer pour antisémites ceux qui ne font que critiquer le gouvernement israélien.

Y’en a marre qu’on instrumentalise la lutte contre l’antisémitisme au profit de la défense du gouvernement israélien.

Y’en a marre de ceux qui croient aider les Palestiniens et font une confusion entre juifs français et israéliens.

Y’en a marre de ceux qui pensent venger les Palestiniens en s’attaquant aux juifs français.

Y’en a marre de ceux qui condamnent les sionistes en général et mettent sur le même plan Avraham Burg et Naftali Bennett.

Y’en a marre de ceux qui se disent pour la solution à deux États et qui soutiennent systématiquement toutes les actions de l'armée israélienne.

Y’en a marre de ceux qui dénoncent le terrorisme pour justifier une répression qui, loin de le combattre, vient le nourrir.

Y’en a marre des lâches qui n'osent pas s'exprimer sur le sujet de peur de prendre des coups.

Y’en a marre de ceux qui pensent qu'au XXIe siècle, l'occupation d'un peuple par un autre ne pose pas de problème.

Y’en a marre que tous ceux qui, faisant cela, non seulement piétinent les principes de justice et de valeur universelle dont souvent ils se réclament, mais surtout insultent l'intelligence de ceux auxquels ils s'adressent en pensant que leurs arguments passent encore la rampe.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez