Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

132 Billets

3 Éditions

Billet de blog 1 déc. 2019

Retraites par points: c'est une retraite de 60% du salaire brut moyen de la carrière

La retraite par points, ce n'est pas compliqué, contrairement à ce que l'on raconte. C'est simple, très simple, et c'est 40% du brut moyen en moins. Votre retraite brute représentera 60% de votre brut moyen sur toute votre carrière. Point. C'est tout.

Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il faut toujours réfléchir en terme de situation la plus favorable. Toute situation plus compliquée ne peut amener qu'un situation pire que ce que l'on trouve en montrant la situation la plus favorable ...
Et la situation la plus favorable, c'est ça ( calculs faits pour 43 annuités- carrière complète à temps plein donc, sans interruptions).
Certes,  on n'a pas sont le même salaire sur toute sa carrière. Mais beaucoup savent la fourchette dans laquelle ils peuvent espérer naviguer...Ceux qui ont de très faibles augmentations sur leur carrière pourront facilement faire au moins des estimations approximatives....

Retraite par points - Retraite brute mensuelle/salaire net mensuel © Pascale Fourier

Les médias laissent à penser que seuls les régimes spéciaux et les fonctionnaires ( en tête desquels les enseignants, qui verraient leur pension à carrière complète amputée de plus de 30%) auraient quelque intérêt ( corporatiste, toujours !!) à s'élever contre le nouveau calcul des retraites souhaité par E. Macron... Quand on sait que le taux de remplacement du dernier salaire NET est actuellement de 75% en moyenne d'après une étude de la DREES publiée en 2015, on peut clairement se poser la question.
Rappel : La pension moyenne, d'après les documents du COR, est actuellement de 1760€/mois au régime général pour les mono-pensionnés à carrière complète, de 1710 €/mois à la MSA salarié – et sinon 1190€/mois en moyenne lorsque le régime principal est un régime de salarié du privé, mais pas forcément avec une carrière complète.


Boîte noire :
Calculs faits avec les chiffres donnés par le rapport Delevoye :

  • 1 euro de salaire brut est soumis à une cotisation de 25,31% : donc 1 euro divisé par 100 multiplié 25,31 = somme cotisée pour 1 euro.

  •  Un point coûte 10 euros. Somme cotisée divisée par 10 = nombre de points obtenus

  •  Multiplier le nombre de point obtenu par une « une valeur de service du point de 0,55 euros  ( valeur du point qui peut évoluer dans le temps, et c'est le loup de cette réforme...) pour obtenir ce qu'un euro cotisé rapporte comme retraite brute annuelle.

  • Un euro brut de salaire rapporte donc 0,0139205 euro de retraite annuelle.

  • Diviser par 12 mois pour avoir la retraite mensuelle brute. Cela donne 0,0011600417


    Exemple de calcul :
    Quelqu'un gagne 1503 euros mensuel brut.
    Sur 12 mois =18.042 euros
    Pendant 43 ans =775.834 euros
    Un euro de salaire brut rapporte 0,0011600417 de retraite brute mensuelle
    Résultat : Retraite brute mensuelle de 900 euros, soit environ 60% du salaire brut.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal — International
Plusieurs morts lors d’une fusillade à Copenhague
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant des morts et des blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Grippe aviaire : les petits éleveurs contre l’État et les industriels
La grippe aviaire vient de provoquer une hécatombe chez les volailles et un désespoir terrible chez les petits éleveurs. Les exigences drastiques de l’État envers l’élevage de plein air sont injustifiées selon les éleveurs, qui accusent les industriels du secteur de chercher, avec la complicité des pouvoirs publics, à couler leurs fermes. Visite sur les terres menacées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT