Réforme du collège : Lettre ouverte aux parents qui ne manifesteront pas samedi 10 Octobre

 Chers parents,Le savez-vous ? Une grande manifestation nationale aura lieu samedi 10 Octobre à Paris, au départ de Port-Royal, à 13H30, pour demander l'abrogation de la réforme du collège initiée par Madame Najat Vallaud-Belkacem. Elle mêlera enseignants et parents pour la première fois. Et sans vous, la réforme passera.Si vous estimez que vos enfants acquerront autant de connaissances et de compétences en faisant des EPI ( enseignements pratiques interdisciplinaires) à la place d'heures disciplinaires, alors ne manifestez pas. Mais envoyez-nous sur ce blog les références des travaux prouvant l'efficience supérieure de la pédagogie de projet à toute autre méthode d'enseignement : malgré nos recherches pour ce blog, nous n'avons pas trouvé de tels travaux ( et le Ministère a dû omettre de nous les transmettre).

Manifestation à Lyon Manifestation à Lyon

 

Chers parents,

Le savez-vous ? Une grande manifestation nationale aura lieu samedi 10 Octobre à Paris, au départ de Port-Royal, à 13H30, pour demander l'abrogation de la réforme du collège initiée par Madame Najat Vallaud-Belkacem. Elle mêlera enseignants et parents pour la première fois. Et sans vous, la réforme passera.

Si vous estimez que vos enfants acquerront autant de connaissances et de compétences en faisant des EPI ( enseignements pratiques interdisciplinaires) à la place d'heures disciplinaires, alors ne manifestez pas. Mais envoyez-nous sur ce blog les références des travaux prouvant l'efficience supérieure de la pédagogie de projet à toute autre méthode d'enseignement : malgré nos recherches pour ce blog, nous n'avons pas trouvé de tels travaux ( et le Ministère a dû omettre de nous les transmettre).

Si vous croyez que chaque établissement aura une autre autonomie, à raison de 20% des horaires, que celle de choisir quelles matières devront céder de leurs heures disciplinaires pour que des EPI et de l'accompagnement personnalisé les remplacent, alors ne manifestez pas ( mais oui, vous avez bien compris : l'accompagnement personnalisé se fait à la place d'heures disciplinaires)

Si vous croyez que vos enfants pourront bénéficier de travail en « petits groupes » pour les cours ou l'accompagnement personnalisé, ne manifestez pas. Mais expliquez-moi comment les 3 heures données par classe aux professeurs en plus des heures-matières permettra de faire de la co-animation d'EPI, des dédoublements en physique, techno, SVT , langues, du travail d'aide à moins de 15 élèves au mieux ( + du latin, si jamais cet enseignement de complément peut voir le jour...).

Si vous pensez que vos enfants n'auront aucun problème d'adaptation quand vous déménagerez, ne manifestez pas. Parce que l'autonomie, c'est aussi de négocier localement, entre écoles et collège d'un même bassin de recrutement, ce qui sera fait du programme de CM1-CM2 et 6° ( cycle 3 désormais) par les uns et les autres. Parce que l'autonomie, c'est la possibilité aussi pour un établissement de choisir de faire 4 heures de maths en 4° et 3 en 3° ( ou l'inverse...ou n'importe quoi...) du moment que le nombre total d'heures de mathématiques au cycle 4 est bien in fine de 10H30.

Si vous ne pensez pas que certains enfants ont besoin plus que d'autres d'être nourris intellectuellement et qu'il est important de leur apporter ce plus par du latin, du grec, ou par l'apprentissage conjoint de deux langues vivantes ou l'approfondissement de l'une d'entre elles, ne manifestez pas.

Mais si cette manifestation devait être un échec, si la réforme n'était pas abrogée, il faudrait sans doute que, en prévision d'un retournement de veste que vous pourriez faire après quelques temps en voyant l'ampleur des dégâts,  les enseignants lancent une vaste pétition qui dirait :

"Moi soussigné X,enseignant

  • ayant perdu des jours de salaire pour cause de grève contre la réforme du collège,
  • ayant manifesté sur mes jours de repos,
  • ayant passé du temps à analyser le projet de réforme du collège et des programmes,
  • ayant participé à des réunions avec mes collègues pour créer du matériel d'information à destination des parents pour les alerter,

refuse absolument et définitivement que l'on me fasse reproche dans les temps à venir de la désorganisation totale d'un système éducatif où tous les programmes de tous les niveaux de classe changent la même année au moment-même où l'on me demande d'inventer plusieurs EPI à travailler conjointement avec un ou deux collègues,

refuse absolument et définitivement que l'on me fasse grief d'une baisse dramatique du niveau, en particulier dans la maîtrise des fondamentaux, depuis 2016 ( date d'entrée en vigueur prévue de la réforme).

J'avais prévenu, alerté, agi contre la réforme et ne peux être tenu pour responsable de ses conséquences".

 



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.