Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

125 Billets

3 Éditions

Billet de blog 5 oct. 2015

Réforme du collège : Lettre ouverte aux parents qui ne manifesteront pas samedi 10 Octobre

 Chers parents,Le savez-vous ? Une grande manifestation nationale aura lieu samedi 10 Octobre à Paris, au départ de Port-Royal, à 13H30, pour demander l'abrogation de la réforme du collège initiée par Madame Najat Vallaud-Belkacem. Elle mêlera enseignants et parents pour la première fois. Et sans vous, la réforme passera.Si vous estimez que vos enfants acquerront autant de connaissances et de compétences en faisant des EPI ( enseignements pratiques interdisciplinaires) à la place d'heures disciplinaires, alors ne manifestez pas. Mais envoyez-nous sur ce blog les références des travaux prouvant l'efficience supérieure de la pédagogie de projet à toute autre méthode d'enseignement : malgré nos recherches pour ce blog, nous n'avons pas trouvé de tels travaux ( et le Ministère a dû omettre de nous les transmettre).

Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Manifestation à Lyon © 

Chers parents,

Le savez-vous ? Une grande manifestation nationale aura lieu samedi 10 Octobre à Paris, au départ de Port-Royal, à 13H30, pour demander l'abrogation de la réforme du collège initiée par Madame Najat Vallaud-Belkacem. Elle mêlera enseignants et parents pour la première fois. Et sans vous, la réforme passera.

Si vous estimez que vos enfants acquerront autant de connaissances et de compétences en faisant des EPI ( enseignements pratiques interdisciplinaires) à la place d'heures disciplinaires, alors ne manifestez pas. Mais envoyez-nous sur ce blog les références des travaux prouvant l'efficience supérieure de la pédagogie de projet à toute autre méthode d'enseignement : malgré nos recherches pour ce blog, nous n'avons pas trouvé de tels travaux ( et le Ministère a dû omettre de nous les transmettre).

Si vous croyez que chaque établissement aura une autre autonomie, à raison de 20% des horaires, que celle de choisir quelles matières devront céder de leurs heures disciplinaires pour que des EPI et de l'accompagnement personnalisé les remplacent, alors ne manifestez pas ( mais oui, vous avez bien compris : l'accompagnement personnalisé se fait à la place d'heures disciplinaires)

Si vous croyez que vos enfants pourront bénéficier de travail en « petits groupes » pour les cours ou l'accompagnement personnalisé, ne manifestez pas. Mais expliquez-moi comment les 3 heures données par classe aux professeurs en plus des heures-matières permettra de faire de la co-animation d'EPI, des dédoublements en physique, techno, SVT , langues, du travail d'aide à moins de 15 élèves au mieux ( + du latin, si jamais cet enseignement de complément peut voir le jour...).

Si vous pensez que vos enfants n'auront aucun problème d'adaptation quand vous déménagerez, ne manifestez pas. Parce que l'autonomie, c'est aussi de négocier localement, entre écoles et collège d'un même bassin de recrutement, ce qui sera fait du programme de CM1-CM2 et 6° ( cycle 3 désormais) par les uns et les autres. Parce que l'autonomie, c'est la possibilité aussi pour un établissement de choisir de faire 4 heures de maths en 4° et 3 en 3° ( ou l'inverse...ou n'importe quoi...) du moment que le nombre total d'heures de mathématiques au cycle 4 est bien in fine de 10H30.

Si vous ne pensez pas que certains enfants ont besoin plus que d'autres d'être nourris intellectuellement et qu'il est important de leur apporter ce plus par du latin, du grec, ou par l'apprentissage conjoint de deux langues vivantes ou l'approfondissement de l'une d'entre elles, ne manifestez pas.

Mais si cette manifestation devait être un échec, si la réforme n'était pas abrogée, il faudrait sans doute que, en prévision d'un retournement de veste que vous pourriez faire après quelques temps en voyant l'ampleur des dégâts,  les enseignants lancent une vaste pétition qui dirait :

"Moi soussigné X,enseignant

  • ayant perdu des jours de salaire pour cause de grève contre la réforme du collège,
  • ayant manifesté sur mes jours de repos,
  • ayant passé du temps à analyser le projet de réforme du collège et des programmes,
  • ayant participé à des réunions avec mes collègues pour créer du matériel d'information à destination des parents pour les alerter,

refuse absolument et définitivement que l'on me fasse reproche dans les temps à venir de la désorganisation totale d'un système éducatif où tous les programmes de tous les niveaux de classe changent la même année au moment-même où l'on me demande d'inventer plusieurs EPI à travailler conjointement avec un ou deux collègues,

refuse absolument et définitivement que l'on me fasse grief d'une baisse dramatique du niveau, en particulier dans la maîtrise des fondamentaux, depuis 2016 ( date d'entrée en vigueur prévue de la réforme).

J'avais prévenu, alerté, agi contre la réforme et ne peux être tenu pour responsable de ses conséquences".

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie
« Une grande purge est en cours à Hong Kong »
Militant hongkongais des droits des travailleurs, Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression qui réduit la société civile au silence. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui, à gauche, célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal
Dans l’ancienne colonie britannique, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky