Education Nationale : cachez ce coronavirus que je ne saurais voir...

Alors que les cas explosent dans les établissements scolaires, qu'il est avéré désormais que les enfants sont et contaminés et contaminants, le Ministère de l'Education Nationale change en catimini la conduite à tenir en cas de variant au sein d'un établissement.

Il est des jours où l'on aimerait bien entendre Jean-Michel Blanquer. Lui, star des plateaux et des salles de sport, se tait.

Pourtant, on aimerait l'entendre. Qu'il se justifie. Alors même que le dernier point de situation en date du vendredi 12 Février indique cela,

screenshot-2021-02-12-covid19-point-de-situation-du-vendredi-12-fevrier-2021

soit une hausse de 1606 cas en 24h et 217 personnels en 24h ( alors que la zone A est en vacances et que ces données ne concernent donc que les zones B et C), le Ministère publie un rectificatif dans sa foire aux questions dont il souligne lui-même en jaune les modifications. Alors que depuis peu, tout cas de Covid-variant anglais amenait immédiatement la fermeture de la classe et l'éviction des enseignants, voilà ce que l'on peut lire.


 © Education Nationale © Education Nationale

L'ensemble des parents devrait demander raison d'une telle décision au Ministre de l'Education Nationale. Alors que le variant anglais est beaucoup plus contagieux que le Covid "classique", quelles raisons président à son choix de ne plus fermer les classes? Le Covid anglais serait-il moins contagieux qu'il ne semblait l'être?

Quant aux enseignants, ils ont déjà compris... Qu'ils crèvent, le Ministère s'en fiche  - faisant d'eux les salariés les moins protégés de toute la France.
Indigne, nécessairement indigne................

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.