Retraites : augmenter les enseignants? Chiche !

Le gouvernement essaie de "déminer" le douloureux problème de la retraite des enseignants qui devrait baisser d'environ 30% avec la réforme prévue : "amélioration des salaires", voici le maître-mot. Las, c'est un salaire mensuel brut de 4343 euros qu'il faudrait verser à l'ensemble des enseignants sur toute leur carrière si on ne veut pas que la "réforme" fasse d'eux des perdants définitifs!

Il fut un temps où les instituteurs aimaient à donner des problèmes de robinets, des problèmes de baignoires à remplir, de trains qui se croisent...

Il est un nouveau problème mathématique auquel les instituteurs et institutrices ( renommés depuis PE, professeurs des écoles) devraient soumettre leurs élèves. Le voici.

a) 1 euro de salaire brut permet de cotiser pour les retraites à hauteur de 25,31% de cet euro.
Grâce à la cotisation obtenue, calculez le nombre de points que vous obtiendrez en sachant qu'un point vaut 10 euros.

                 Solution :
                1euro divisé par cent, puis multiplié par 25,31 =0,2531 cotisé.
                0,2531 divisé par 10 = 0,02531 points
                1 euro de salaire permet d'obtenir donc 0,02531 point.

b) Sachant qu'un point rapporte 0,55 euro tant que les instances politiques n'en changent pas la valeur, dites combien un euro de salaire brut de votre future carrière vous rapportera de retraite annuelle brute dans 43 ans ( ou plus....)

              Solution :
              0,02531 multiplié par 0,55 = 0,0139205
              1 euro de salaire brut gagné dans sa vie de salarié permet d'obtenir =0,0139205 euro de retraite brute annuelle.


Pédagogie différenciée :

  • problème supplémentaire pour les plus rapides

    Sachant que la retraite moyenne d'un enseignant, selon les dires de Monsieur Delevoye lui-même qui recadrait Monsieur Macron lors d'un  ( sic !) "Grand débat" à Rodez le 3 Octobre dernier, est de 2600 euros ( retraite obtenue après une carrière entière à être sous-payés de l'aveu-même du Président de la République, notamment), calculez :

           1°)  la somme de 43 ans de salaire brut que devrait obtenir un enseignant ( PE ou certifié) pour avoir une retraite de 2600 euros comme    actuellement.
           2°) le salaire mensuel moyen sur l'ensemble de sa carrière qu'il devrait avoir pour obtenir la même retraite que dans le régime actuel.

             Solution :

            - 2600 euros X 12 mois =31.200 euros bruts annuels de retraite
           Sachant qu'un euro de salaire brut rapporte 0,0139205 euro de retraite brute annuelle, 31.200 de retraite annuelle brute suppose donc   2.241.298 euros de salaires bruts cumulés sur 43 ans qui me rapportent 0,0139205 .
           - Sur 43 ans, cela suppose un salaire brut annuel de 52.123 euros ( 2.241.298 divisés par 43), soit 4343 euros de salaire brut mensuel sur toute la carrière.

  • Problème spécifique pour HP ( Haut-potentiel)

    Complète ce tableau :
     © Pascale Fourier © Pascale Fourier
  • Problème pour les HP++ ou adultes conscients :


    Sachant que le gouvernement laisse entendre qu'il pourrait y avoir des augmentations de salaire et/ou primes ( ciblées) propices au fait que les enseignants « n'y perdent pas* », te semble-t-il crédible que ces revalorisations puissent être équivalentes aux chiffres qui ont été trouvés dans le tableau précédent ?

  • Question bonus 1 : Le 5 Décembre et les jours qui suivent, te semble-t-il que les enseignants ont quelques raisons de se mettre en grève jusqu'à obtention du retrait de projet de réforme par points qui va amputer leurs retraites, sur une carrière complète, de plus de 900 euros ?

  • Question bonus 2 : Crois-tu vraiment à une augmentation des salaires des enseignants prochainement ?

  • Malus potentiel : Veux-tu devenir enseignant ?



    * Interview de Jean-Michel Blanquer à France Bleu Touraine, le vendredi 22 Novembre 2019 -

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.