Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

134 Billets

3 Éditions

Billet de blog 27 nov. 2019

Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

Retraites : augmenter les enseignants? Chiche !

Le gouvernement essaie de "déminer" le douloureux problème de la retraite des enseignants qui devrait baisser d'environ 30% avec la réforme prévue : "amélioration des salaires", voici le maître-mot. Las, c'est un salaire mensuel brut de 4343 euros qu'il faudrait verser à l'ensemble des enseignants sur toute leur carrière si on ne veut pas que la "réforme" fasse d'eux des perdants définitifs!

Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il fut un temps où les instituteurs aimaient à donner des problèmes de robinets, des problèmes de baignoires à remplir, de trains qui se croisent...
Il est un nouveau problème mathématique auquel les instituteurs et institutrices ( renommés depuis PE, professeurs des écoles) devraient soumettre leurs élèves. Le voici.
a) 1 euro de salaire brut permet de cotiser pour les retraites à hauteur de 25,31% de cet euro.
Grâce à la cotisation obtenue, calculez le nombre de points que vous obtiendrez en sachant qu'un point vaut 10 euros.
                 Solution :
                1euro divisé par cent, puis multiplié par 25,31 =0,2531 cotisé.
                0,2531 divisé par 10 = 0,02531 points
                1 euro de salaire permet d'obtenir donc 0,02531 point.

b) Sachant qu'un point rapporte 0,55 euro tant que les instances politiques n'en changent pas la valeur, dites combien un euro de salaire brut de votre future carrière vous rapportera de retraite annuelle brute dans 43 ans ( ou plus....)

              Solution :
              0,02531 multiplié par 0,55 = 0,0139205
              1 euro de salaire brut gagné dans sa vie de salarié permet d'obtenir =0,0139205 euro de retraite brute annuelle.


Pédagogie différenciée :

  • problème supplémentaire pour les plus rapides
    Sachant que la retraite moyenne d'un enseignant, selon les dires de Monsieur Delevoye lui-même qui recadrait Monsieur Macron lors d'un  ( sic !) "Grand débat" à Rodez le 3 Octobre dernier, est de 2600 euros ( retraite obtenue après une carrière entière à être sous-payés de l'aveu-même du Président de la République, notamment), calculez :

           1°)  la somme de 43 ans de salaire brut que devrait obtenir un enseignant ( PE ou certifié) pour avoir une retraite de 2600 euros comme    actuellement.
           2°) le salaire mensuel moyen sur l'ensemble de sa carrière qu'il devrait avoir pour obtenir la même retraite que dans le régime actuel.
             Solution :
            - 2600 euros X 12 mois =31.200 euros bruts annuels de retraite
           Sachant qu'un euro de salaire brut rapporte 0,0139205 euro de retraite brute annuelle, 31.200 de retraite annuelle brute suppose donc   2.241.298 euros de salaires bruts cumulés sur 43 ans qui me rapportent 0,0139205 .
           - Sur 43 ans, cela suppose un salaire brut annuel de 52.123 euros ( 2.241.298 divisés par 43), soit 4343 euros de salaire brut mensuel sur toute la carrière.

  • Problème spécifique pour HP ( Haut-potentiel)
    Complète ce tableau :
    © Pascale Fourier
  • Problème pour les HP++ ou adultes conscients :


    Sachant que le gouvernement laisse entendre qu'il pourrait y avoir des augmentations de salaire et/ou primes ( ciblées) propices au fait que les enseignants « n'y perdent pas* », te semble-t-il crédible que ces revalorisations puissent être équivalentes aux chiffres qui ont été trouvés dans le tableau précédent ?

  • Question bonus 1 : Le 5 Décembre et les jours qui suivent, te semble-t-il que les enseignants ont quelques raisons de se mettre en grève jusqu'à obtention du retrait de projet de réforme par points qui va amputer leurs retraites, sur une carrière complète, de plus de 900 euros ?

  • Question bonus 2 : Crois-tu vraiment à une augmentation des salaires des enseignants prochainement ?

  • Malus potentiel : Veux-tu devenir enseignant ?
    * Interview de Jean-Michel Blanquer à France Bleu Touraine, le vendredi 22 Novembre 2019 -

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Après l’embargo sur le pétrole russe, l’Europe dans le brouillard
Annoncée depuis des mois, la guerre du pétrole contre la Russie est une réalité depuis lundi 5 décembre. L’Europe a engagé un embargo, les membres du G7 imposent un plafonnement du prix du baril à 60 dollars pour les pays tiers. Avec quelles conséquences ? Personne ne sait.
par Martine Orange
Journal
Devant la cour d’appel, Nicolas Sarkozy crie son innocence
Rejugé pour corruption, l’ancien chef de l’État s’en est pris à une enquête illicite selon lui, et a réaffirmé ne rien avoir commis d’illégal en utilisant la ligne téléphonique « Paul Bismuth ».
par Michel Deléan
Journal
Les enjeux d’un second procès à hauts risques pour l’ancien président
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert sont rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère