Ecoles non fermées ? Irresponsable !

Jean Castex, c’est-à-dire Emmanuel Macron, vient de prendre la parole pour ne rien dire. Rien. Rien n’est fait. Pourtant, par le biais des écoles, le virus diffuse. L’efficacité… dans le silence. Gouvernement irresponsable. Ministre de l’Education Nationale solidaire, irresponsable.

 Exemplaire… Il faut être exemplaire… C’est une des sorties du Ministre de l’Education Nationale que d’aucuns ( à juste titre ?) ont pris aussi pour un « fermez vos gueules » - ce que cette injonction était sans doute, mais il ne faut pas le dire ( ni parler mal, mais je maîtrise tous les niveaux de langue…je choisis, c’est tout, n’étant pas adepte de la novlangue…).

J’exige donc que notre Ministre , Jean-Michel Blanquer, soit exemplaire. Puisque donc nous devons retourner au travail, alors que qui est dans l'Education Nationale ne peut ignorer la flambée dans les établissements scolaires...

J’exige qu’il porte partout, en toutes circonstances, un masque-slip, dont il nous assure qu’il est efficace sans qu’il ne le porte jamais. Exemplarité !

JM Blanquer - 21 Janvier 2021 JM Blanquer - 21 Janvier 2021

J’exige de Jean-Michel Blanquer qu’il n’organise plus désormais des réunions pour lui que dans des espaces de 40 M2 , 3 mètres sous plafond maximum, volume de 120M3, avec 30 personnes – 4 M3 donc par personne et distance de 2 mètres impossible à respecter. En cas de réunion avec un nombre moindre, il réduira la taille de la salle choisie en conséquent. Exemplarité !

S’il arguait du fait que les enfants seraient peu contaminants, pour justifier d’une exception scolaire dans le domaine prophylaxique, il lui est demandé de fournir une argumentation serrée par laquelle il démontrera que, quoi qu’il ait été question que les élèves n’étaient pas contaminants, il a pourtant été permis aux parents de ne pas envoyer les enfants les deux jours précédents les vacances de Noël s’ils devaient aller voir Papy et Mamie; l’élève Jean-Michel Blanquer devra par ailleurs expliquer en quoi, et en prenant en compte la réponse qu’il aura faite précédemment, l’annonce du fait qu’il était envisagé de demander aux passagers des transports en commun de ne pas parler pouvait avoir quelques incidences logiques sur le peu d’efficacité des masques dans un espace clos et sans possibilité de tenir la distance de 2 mètres entre deux personnes et subséquemment sur le contexte scolaire ( copie à rendre dans 8 jours, on est habitué à l’Education Nationale à la lenteur administrative…, sauf en cas d’injonctions, évidemment, retournement de casaque, « on est prêt », etc…).

Que le Ministre responsable des 850 000 enseignants en poste devant élèves, dont 50% environ ont plus de 45 ans soit exemplaire. Prenne ses risques, lui aussi…. ( comme d’ailleurs les parents qui réclament à cors et à cris que nous restions devant les enfants, qu’ils ne réussissent, eux, à contraindre au travail, qu’ils ne savent aider, et quoique parfois ils soient Bac + 5 pleins de morgue quand ils viennent nous voir, ignorants peut-être que nous avons fait des études supérieures, comme eux, avons obtenu un concours longtemps exigeant – pas forcément comme eux,… Oui, enseignant, c’est un métier, ils ont raison – mais un métier de salariés avec donc normalement des exigences minimales liées au statut de salarié, dont la question de la santé au travail, -que notre Ministère ne nous accorde, mais dont les parents, certains du moins devraient prendre acte. Ni nonnes, ni loufiats !)

Car qui fréquente les écoles, collèges et lycées sait que le mal galope. Dans une ville de banlieue parisienne où je suis – parce que parfois, je dis « je » …-, c’est une explosion ! Une maternelle fermée, 3 classes de CM2 d’une même école fermée, 3 des 4 instit ‘ d’une école Covid +, test massif dans l’un des 3 collèges prévu pour le 8 février ( 2 enseignants malades, une classe de 6° où il y a 7 ou 8 cas fermée), autres cas ( un ou plusieurs à confirmer), dans un des 3 autres collèges, une enseignant touchée, qui contamine son fils, un autre, 30 ans, en Covid long, un élève là, puis un autre)…. Et tout ce que l’on ne se sait pas, sur le lycée de la ville, le 3ème collège, d’autres écoles – avec des enfants de familles qui peuvent être, évidemment, qui est dans une école maternelle, qui dans une primaire, qui au collège, qui au lycée…………

Bonne chance aux collègues en masques-slip. Bonne chance aux parents des enfants dont nous, nous voyons les « gestes-barrière » dans les enceintes de nos établissementssmile, aux parents dont certains comprennent que nous acceptons de supporter ce qu’ils n’accepteraient pas, eux, de leur employeurs, être tassés à 30 dans 40 m2 avec 3 mètres de hauteur de plafond – 120 m3 pour 30 quand, chez mon libraire, dans les 500 M3 de volume de sa somptueuse librairie, on n’accepte que 12 malheureux lecteurs – pas tous dotés de parents qui viendront les bisouiller…. Mon petit vecteur de covid, mon amour…. Enjoy !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.