Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

132 Billets

3 Éditions

Billet de blog 30 avr. 2015

Stéphane Le Foll : faux chiffres pour vraie disparition de l'allemand au collège

Sans doute faudrait-il que le gouvernement cesse mener les journalistes par le bout du nez ! Le Monde se fait l'écho de la déclaration de Stéphane Le Foll selon laquelle l'allemand ne serait pas menacé par la nouvelle réforme du collège puisque 515 postes seraient ouverts au concours du CAPES 2016. Qui ( qui s'intéresserait quelque peu à l'Education Nationale) peut ignorer que nombre de postes, en mathématiques, en Lettres Classiques en particulier, ne sont pas « pourvus » ? Qui peut ignorer que les postes ouverts ne trouvent pas preneurs, qu'on peut ouvrir le nombre de postes que l'on veut, mais que personne ne veut les prendre, ou n'a, parmi ceux qui se présentent, les compétences jugées nécessaires par le jury de concours ( qui se refuse à brader le fameux passeport pour l'enseignement qu'est le Capes). Stéphane Le Foll ( Najat Vallaud-Belkacem soulève déjà trop de protestations, on a délégué...) annonce donc la création de 515 postes pour 2016. En 2015, il n'y avait pas 250 à 300 postes ouverts, comme il le dit, mais très précisément 340, soit le même nombre qu'en 2014. Or, les chiffres de réussite au CAPES 2014, on les a : ils n'ont été que 224. On peut proposer 515 postes... on ne recrutera pas 515 professeurs d'allemand ( ce qui correspondrait à une réussite de plus de la moitié des candidats de 2014...en lieu et place des 38% actuels...).

Pascale Fourier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sans doute faudrait-il que le gouvernement cesse mener les journalistes par le bout du nez ! Le Monde se fait l'écho de la déclaration de Stéphane Le Foll selon laquelle l'allemand ne serait pas menacé par la nouvelle réforme du collège puisque 515 postes seraient ouverts au concours du CAPES 2016.

 Qui ( qui s'intéresserait quelque peu à l'Education Nationale) peut ignorer que nombre de postes, en mathématiques, en Lettres Classiques en particulier, ne sont pas « pourvus » ? Qui peut ignorer que les postes ouverts ne trouvent pas preneurs, qu'on peut ouvrir le nombre de postes que l'on veut, mais que personne ne veut les prendre, ou n'a, parmi ceux qui se présentent, les compétences jugées nécessaires par le jury de concours ( qui se refuse à brader le fameux passeport pour l'enseignement qu'est le Capes).

 Stéphane Le Foll ( Najat Vallaud-Belkacem soulève déjà trop de protestations, on a délégué...) annonce donc la création de 515 postes pour 2016. En 2015, il n'y avait pas 250 à 300 postes ouverts, comme il le dit, mais très précisément 340, soit le même nombre qu'en 2014. Or, les chiffres de réussite au CAPES 2014, on les a : ils n'ont été que 224. On peut proposer 515 postes... on ne recrutera pas 515 professeurs d'allemand ( ce qui correspondrait à une réussite de plus de la moitié des candidats de 2014...en lieu et place des 38% actuels...).

 Qui, d'ailleurs, voudra se présenter au concours  après la réforme du collège ? L'abandon des classes bi-langues, c'est au moins 12 heures de cours qui s'envolent ( 6°, 5°, 4° et 3° à 3H).. L'abandon des « classes européennes » - qui n'ont de « classes que le nom, puisque les élèves sont la plupart du temps mélangés dans des classes non-européennes-, c'est 4 H de cours en moins ( 4° et 3°). 16 heures de cours en moins donc... Ne restera que les 2,5 heures d'allemand LV2 sur 3 ans, soit 7,5 heures de cours ( 15 heures si on réussit à monter deux sections, avec les conséquences que l'on suppose sur les postes d'espagnol, alors...).

 Qui voudra être professeur d'allemand pour faire cours sur trois établissements ( les enseignants doivent 18 H de cours – présenciel auquel s'ajoute les préparations de cours et les corrections) ? Qui voudra être l'enseignant intégré à aucune équipe pédagogique, circulant d'un établissement à un autre, et ce pour toute sa carrière ? Recrutera-t-on ne serait-ce que les 224 lauréats de 2014 en 2016 dans ces conditions? On peut en douter...

 On peut donc mettre le nombre de postes que l'on veut au Capes d'allemand ! Allez, soyons fou !!! 1000 postes, c'est 1000 postes que le gouvernement ouvre au concours !! Qu'importe ! La preuve que l'allemand ne disparaît pas peu ou prou du collège ?? Ich habe verstanden ! Ich bin nicht so dumm !

La vraie question qu'aurait dû aborder Monsieur Le Foll, c'est celle de savoir comment l'Education Nationale va gérer à la rentrée 2016 la valse des postes avec le redéploiement des collègues dans les établissements pour qu'ils trouvent leurs 18H... Et les inévitables surnuméraires, on en fera quoi?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi
Journal — International
« Ils ne nous effaceront pas » : le combat des Afghanes
Être une femme en Afghanistan, c’est endurer une oppression systématique et brutale, encore plus depuis le retour au pouvoir des talibans qui, en un an, ont anéanti les droits des femmes et des fillettes. Quatre Afghanes racontent à Mediapart, face caméra, leur combat pour ne pas être effacées. Un documentaire inédit.
par Mortaza Behboudi et Rachida El Azzouzi
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat