Des officines patronales et des établissements privés contre l'école publique

L’Observatoire de la Laïcité Scolaire 76 vous invite à assister à la conférence: Des officines patronales et des établissements privés contre l'école publique

L’Observatoire de la Laïcité Scolaire 76

vous invite à assister à la conférence

Des officines patronales et des établissements privés

contre l'école publique

 

Avec Paul DEVIN

Inspecteur de l’Education nationale,

Secrétaire général du syndicat national des personnels d’inspection SNPI-FSU

 

et

Grégory CHAMBAT

Enseignant et membre du comité de rédaction de la revue N'Autre école

 

 

Vendredi 8 décembre 2017 à 18h00

À Mont Saint Aignan, Maison de l’Université, place Emile Blondel

Paul Devin : instituteur puis formateur, se consacre à l’activité syndicale et à la défense du service et de la fonction publics. Paul Devin tient un blog sur Mediapart et est l’auteur d’articles sur les questions éducatives (éducation à la citoyenneté, relations école-parents, l’inclusion scolaire…)

Grégory Chambat : enseignant dans un collège de Mantes-la-Ville (78), militant syndicaliste,  membre du collectif Questions de classe(s) et de sa revue N'Autre école. Dernier ouvrage paru : L'école des réac-publicains, la pédagogie noire du FN et  des néo-conservateurs, Libertalia, 2016.  

 

De plus en plus d'officines patronales s'immiscent dans l'école publique pour y inculquer leur idéologie entrepreneuriale libérale avec des moyens considérables et parfois une reconnaissance officielle. Elles ont pour noms Ashoka, Teach for France, Energie Jeunes, Apprendre pour Entreprendre...

 Les attaques ne viennent pas seulement du MEDEF mais également de réseaux confessionnels liés à la cathosphère qui véhiculent une idéologie réactionnaire et nauséabonde, comme Espérance Banlieues.

Grégory Chambat et Paul Devin nous en montrent les structures, les financements, les méthodes et les finalités.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OLS 76 OLS 76
ols-76

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.