Pascallederer
Physique théorique (matière condensée) de 1962 à 2009 (Directeur de recherche au CNRS); Mastère en philo des sciences
Abonné·e de Mediapart

105 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 août 2022

Pascallederer
Physique théorique (matière condensée) de 1962 à 2009 (Directeur de recherche au CNRS); Mastère en philo des sciences
Abonné·e de Mediapart

Intervention d'UAVJ auprès de la France et de l'Allemagne en 2011

Ce post reproduit la lettre envoyée début mai 2011 aux dirigeants de France et d'Allemagne pour les dissuader de reconnaître Israël comme "Etat du peuple juif".

Pascallederer
Physique théorique (matière condensée) de 1962 à 2009 (Directeur de recherche au CNRS); Mastère en philo des sciences
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lettre aux ministres des Affaires Etrangères de France, d’Allemagne et de l’UE.

Le 02/05/2011

Madame, Monsieur,

Une Autre Voix Juive suit avec beaucoup d’attention l’évolution des positions de l’Union européenne à l’égard d’une solution pacifique et négociée au conflit du Proche-Orient. Elle salue l’idée que l’ONU pourrait faire sienne dans un proche avenir la reconnaissance de l’Etat de Palestine aux côtés de l’Etat d’Israël, dont la légitimité pour nous est intangible.

Il va de soi que bien des questions complexes restent à résoudre, dont nous ne doutons pas qu’elles vous préoccupent aussi. Le but de cette lettre n’est pas de les approfondir, mais d’attirer votre attention sur l’une d’entre elles : la question de la qualification « juive » de l’Etat israélien.

Nous apprenons en effet de plusieurs sources que le Gouvernement israélien réclame– entre autres conditions à toute avancée de sa part vers la paix– la reconnaissance par la Communauté internationale de cet Etat en tant qu’ « Etat juif ».

Cette exigence revêt à nos yeux un caractère suffisamment préoccupant pour que nous vous en fassions part.

Depuis sa création, les promoteurs de l’Etat d’Israël et les dirigeants israéliens prétendent représenter tous ceux qui dans le monde se reconnaissent ou sont reconnus comme Juifs. C’est au nom de tous les Juifs du monde, que les dirigeants d’Israël, selon eux, mènent une politique qui nie les droits nationaux du peuple palestinien. En France, un courant d’opinion significatif parmi les citoyens français juifs ou d’origine juive ne reconnaît pas à Israël le droit de parler en leur nom.

La déclaration d’indépendance d’Israël parle d’Etat juif (au sens de la résolution 181 de l’ONU) tout en affirmant l’égalité de tous les citoyens devant la loi, quelles que soient leurs origines culturelles, ethniques, religieuses, ou autres, en conformité avec la résolution 181.

Depuis 2009, l’exigence par les dirigeants israéliens de voir reconnaître Israël de jure comme Etat juif s’accompagne de législations de plus en plus discriminatoires à l’égard des citoyens non juifs d’Israël.

Une Autre Voix Juive s’est définie dès l’origine, comme l’expression de citoyens français juifs ou d’origine juive attachés à l’universalité des droits de l’Homme et des peuples. C’est pourquoi elle ne peut que condamner un Etat, quel qu’il soit, qui, en se définissant sur une base ethnique ou religieuse, instaure des discriminations institutionnelles entre ses citoyens fondées sur l’origine ou la religion. Une Autre Voix Juive soutient tous ceux qui, en Israël, militent pour l’égalité des droits.

La reconnaissance d’Israël en tant qu’Etat juif par un Etat tendrait à conforter la prétention d’Israël à représenter les citoyens juifs d’autres Etats, et à valider pour longtemps différents types de discrimination pour les citoyens israéliens non reconnus comme « Juifs ».

L’antisémitisme n’a pas besoin de faits réels pour prospérer. Mais un Etat qui accèderait à l’exigence du Gouvernement israélien de faire reconnaître internationalement Israël comme Etat juif prendrait la responsabilité de créer des bases nouvelles pour l’antisémitisme, et contribuerait à créer des inégalités de fait entre ses citoyens sur une base culturelle ou religieuse.

Aucun Etat de l’Union européenne ne peut regarder cette perspective avec légèreté. Les Etats européens, dont plusieurs ont eu une responsabilité dans les crimes contre l’humanité dont furent victimes les Juifs d’Europe sous le nazisme, prendraient une grave responsabilité à l’égard de leurs citoyens juifs ou d’origine juive en cédant aux pressions des dirigeants d’Israël.

On peut craindre aussi que la reconnaissance d’Israël comme « Etat juif » donne des bases internationales légales à un régime d’apartheid, au cas où Israël continuerait et étendrait sa politique de colonisation de toute la Cisjordanie, en niant les droits nationaux du peuple palestinien.

La reconnaissance internationale d'Israël comme Etat juif pourrait peser de manière unilatérale, au détriment de la partie palestinienne, dans la négociation qui doit s'engager sur l'application de la résolution 194 de l'ONU, qui porte sur le problème des réfugiés.

La définition d’Israël Comme « Etat juif », loin de faciliter une solution pacifique juste et négociée du conflit du Proche-Orient, créerait au contraire les fondements de son renouvellement permanent. .

Une Autre Voix Juive souhaite, à rebours de toute complaisance pour les pressions des dirigeants actuels d’Israël, que l’UE s’engage concrètement pour une Paix juste et durable, et applique pour cela des sanctions contre leur politique actuelle, comme l’ont demandé récemment les signataires du texte « Pour une politique nouvelle de l’UE au Proche-Orient ». La France, et l’Union Européenne doivent reconnaître l’Etat palestinien et appuyer sa demande d’entrer à l’ONU.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Tarifs des transports franciliens : Valérie Pécresse et le gouvernement se renvoient la balle
La Région Île-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, a annoncé que le pass Navigo passerait de 75 à 90 euros si l'État ne débloquait pas des financements d'ici au 7 décembre. Alors que les usagers craignent la déflagration, la Région et l’État continuent de se rejeter la responsabilité.
par Khedidja Zerouali et Ilyes Ramdani
Journal — Europe
« La guerre entraîne la solidification des nations russe et ukrainienne »
Pour l’historien américano-ukrainien Serhii Plokhy, le conflit qui fait rage en Ukraine est une lutte de « libération nationale », dans laquelle les Ukrainiens sont « majoritairement restés unis », renforçant même leur identité. Il constate « l’ukrainisation » des populations du pays.
par Laurent Geslin
Journal — Travail
« Un employé mieux reposé est plus efficace » : la semaine de quatre jours à l’essai au Royaume-Uni
Jusqu’à fin décembre, des dizaines d’entreprises britanniques testent la semaine de quatre jours. L’idée de travailler un jour de moins pour un salaire et une productivité inchangés séduit les salariés, et bien souvent leurs patrons. Même si les réalités économiques peuvent les rattraper.
par Marie Billon
Journal — Outre-mer
Karine Lebon : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
Députée de La Réunion, Karine Lebon dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio
Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28
Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert