Compte rendu d'une diffusion de tracts avant l'élection européenne

Quelques instantanés sur l'état d'esprit de citoyen-ne-s place Monge à Paris deux jours avant les élections européennes.

Diff place Monge de 11:15 à 12:30 ce 24 mai

*Mon premier interlocuteur retraité, veut bien discuter mais me déclare d'emblée « qu'il aime bien les commmunistes, mais  qu'on est au bord du gouffre, la situation est catstrophique. L'Allemagne domine, elle nous écrase ; seul Macron peut lui résister ; les communistes ne peuvent rien faire, il votera Macron ». Fichtre...ça commence bien. J'amorce sur les succès du groupe GUE au PE : on a bloqué la directive Bolkestein, etc.. La catastrophe climatique exige de s'en prendre au mode de production capitaliste., etc.. Il a beaucoup réfléchi à l'écologie, ça fait cinquante ans, il n'en démord pas : seul Macron peut faire plier l'Allemagne...

*Une retraitée ancienne chercheuse au Muséum, 82 ans (on est entre collègues) , ex sympathisante CFDT, ne sait pas très bien pour qui voter : Macron ou Glucksman ? On discute, sa retraite est au dessus de 2000€ ; elle perd 4,7 % de pouvoir d'achat à cause de la CSG et de la désindexation, soit plus d'un mois de retraite en deux ans. Et vous allez voter pour celui qui s'en prend aux vieux « pour aider les jeunes » et supprime l'ISF ? Quant à Glucksman, il dit vouloir s'en prendre à l'austérité, mais pour Hollande au Bourget, avant l'élection de 2012, « l'ennemi c'est la finance ». On discute sur les réformes Sarkozy-Hollande-MAcron de l'Ens. Sup-Rech., mais elle a pris sa retraite avant... Elle semble être ébranlée. Bonne opinion de Ian Brossat. Le vote PCF ? Les expériences communistes URSS, Mao, ont été terribles. J'explique que ces deux « expériences" ont caricaturé le communisme ; les communistes français proposent la démocratie jusqu'au bout, etc..Elle va réfléchir.

*Une quadragénaire me dit qu'elle votera Glucksman. Elle est salariée dans une boîte de com. Est-elle satisfaite du quinquennat Hollande ? Non, il n'a pas fait une politique de gauche. Et vous allez voter pour une liste qui promet une politique de gauche avant l'élection, et fait une politique de droite au gouvernement ? L'urgence c'est le réchauffement climatique, et la question sociale, la pauvreté, et le mode de production qui en est la cause. Glucksman promet de lutter contre l'austérité, mais le PS l'a appliquée en grand, avec Macron comme ministre.De toute façon, le combat de mon interlocutrice, c'est la multiplicité d'antennes-relais dans le 5ème, les gens sont comme dans un four micro-onde. J'avoue ne pas savoir si les antennes relais sont dangereuses pour la santé, mais c'est bien la preuve qu'il faut des pouvoirs nouveaux aux salariés pour contrôler les grands groupes industriels, etc.. Si on ne combat pas le réchauffement climatique, antennes-relais ou non, c'est la cata dans trente ou cinquante ans... Elle admet, elle déplore la division à gauche, mais son vote semble décidé.

*Plusieurs passants refusent les tracts en disant qu'ils savent ce qu'ils vont voter.

*Une dame prend les tracts en passant, et me dit qu'elle vote Brossat.

*Une retraitée, 78 ans, va voter Macron. ex-salariée, mais j'ai oublié son activité . La montée de l'extrême droite la terrifie. Je dis que le PCF est l'adversaire irréductible des fascistes. Il y a des rivières de sang entre le PCF et les fascistes. J'évoque la résistance. Je suis au PCF parce qu'il est le meilleur combattant contre le fascisme. Peut-être aurait-il dû le dire plus fortement dans la campagne ? Voter Macron est un non sens pour un antifasciste, il est le premier pourvoyeur du FN. Il se trouve que cette personne est juive. Sait-elle combien de juifs ont été sauvés grâce à l'action des communistes ? Lederman envoyé par Duclos en 42(ou est-ce 43) auprès d'un archevêque catho pour l'informer du génocide et demander que l'Eglise prenne position. Elle sait le rôle des communistes contre le fascisme. Sait-elle que l'élection est à un tour, il n'y aura pas de duel Le Pen/Macron, pas de deuxième tour? Le FN était déjà en tête lors de la dernière élection européenne, c'était dangereux, mais ça ne pose pas la question du pouvoir. Du coup elle semble revenir sur sa décision. Elle votera peut-être PCF. L'argument sur l'attaque de Macron contre les retraités (sa retraite est de 3000€ par mois) a peut être aussi porté.

*Une autre retraitée me salue ; habituée du poste de vente HD le dimanche, connue comme sympathisante, elle regrette de ne plus me voir le dimanche. Elle fut prof de comptabilité, puis contractuelle dans une maison de la culture. Elle est en colère contre la division de la gauche, elle votera Macron pour barrer la route au FN. Tous les partis de gauche, y compris le PCF sont responsables de la division, catastrophique. Je reprend les arguments sur la stratégie de Macron et le duo Le Pen/Macron, l'absence de 2ème tour aux européenne. Il faut combattre le FN et Macron qui l'alimente. Le PCF peut dépasser les 5 %, c'est ça le vote utile : convaincre pour le vote PCF pour passer la barre des 5%. J'évoque la tentative de Mélenchon pour torpiller le PCF et le rabaisser en dessous de 3%. Elle n'a aucune sympathie pour Mélenchon. D'ailleurs aucun interlocuteur aujourd'hui n'a exprimé la moindre sympathie pour Mélenchon , jugé autoritaire, volonté d'hégémonie, pas démocrate, etc..L'argument sur l'amputation des retraites (sa retraite est supérieur à 2000€/mois) porte : elle va voter pour celui qui lui fait les poches tout en supprimant l'ISF ? Elle part en disant que je l'ai convaincue : elle votera PCF.

Je précise qu'elle n'est pas la seule à être angoissée (comme certains interlocuteurs sympathisants du PCF hier) par la division de la gauche.

 *Remarque : prédominance de retraité-e-s parmi mes interlocuteurs, le vendredi 24, sur le marché Monge. Forte sensibilité des retraités (la plupart, voire tous, au dessus de 2000€/mois) à la baisse de leurs revenus.

*Conclusions de ce matin : ce sondage confirme mes impressions d'hier :  Bonne image générale de Ian Brossat, mais ça n'entraîne pas le vote PCF de manière évidente. Forte efficacité du vote utile. Soit pour le vote Macron, soit (hier ) pour le vote FI, avec des raisons différentes. Faire barrage au FN, dans la plupart des cas, soit renoncer au vote PCF qui n'atteindrait pas les 5%, pour que le vote « ne soit pas perdu ». L'utilité d'un vote PCF, même sans élu, n'est pas perçue. Par ailleurs, le PCF n'est plus perçu comme un combattant du rassemblement à gauche. Il n'est pas non plus perçu comme adversaire le plus résolu de l'extrême droite.  Enfin, ce matin, les enjeux proprement européens (SMIC en Europe, argent de la BCE, rôle du PE) étaient complètement éclipsés par le vote utile et, à gauche, par l'efficacité de la mise en scène du duo Le Pen/Macron.

La perversité de ce scrutin ou une liste doit obtenir 5% pour avoir des élus, et la mise en scène du duo Le Pen/Macron ,vont entraîner des citoyens de gauche à soutenir, par leur vote, un Président Macron qui les piétine, et des citoyens déçus du macronisme à voter pour le FN qui les piétinerait encore davantage...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.