Le racisme anti-Rom a frappé

Le racisme qui vient de frapper les Roms doit être dénoncé et combattu. Le Président de la République doit s'exprimer.

Le racisme anti-Rom a frappé.

 

Je suis  entièrement solidaire de nos compatriotes Roms et de tous les Roms victimes du racisme avec l'infâme rumeur sur les enlèvements d'enfants et les violences inqualifiables qui lui sont liées.

Le racisme humilie, mutile et tue. Ceux qui encouragent le racisme anti-Rom et notamment, au plus haut niveau de l'Etat, un premier ministre méprisable comme Emmanuel Valls doivent être tenus pour responsables de la rumeur raciste et des violences contre des innocents.

Après la vague d'actes antisémites récents, ces violences racistes contre des Roms confirment la montée menaçante et meurtrière de l'extrême droite dans notre pays comme en Europe.

M. le Président de la République, vous croyez utile d'aller, pour condamner l'antisémitisme, au dîner du CRIF, dont les dirigeants sont eux mêmes responsables d'expressions racistes anti-arabes. Votre silence sur le racisme anti-Rom qui vient de frapper est insupportable. Exprimez vous ! Condamnez le racisme anti-Rom ! Assurez la communauté Rom de votre soutien ! Assurez la sécurité des Roms dans notre pays !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.