Patrice Beray
Journaliste, auteur
Journaliste à Mediapart

226 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 mars 2013

Les voix de fait des Parvis poétiques

Aujourd’hui animés par Marc Delouze et Dominique Delpirou, les Parvis poétiques ont célébré l’automne dernier leurs 30 ans d’existence. Ce dimanche, la scène de la Fondation Boris Vian dans le XVIIIe, à Paris, a vibré à des «voix de fait» singulièrement incitatives.

Patrice Beray
Journaliste, auteur
Journaliste à Mediapart
© (dr)

Aujourd’hui animés par Marc Delouze et Dominique Delpirou, les Parvis poétiques ont célébré l’automne dernier leurs 30 ans d’existence. Ce dimanche, la scène de la Fondation Boris Vian dans le XVIIIe, à Paris, a vibré à des «voix de fait» singulièrement incitatives.

Il faut dire que les « metteurs en espace » du lieu avaient convié à une rencontre avec des poètes aux résonances diffractées, entretissant les moments de lecture performée de Serge Pey et Katia Bouchoueva au chant du contre-ténor latiniste Daniel Blanchard et aux poèmes de la Roumaine Marta Petreu (lue par Linda Maria Baros) et d’Anne-Emmanuelle Fournier.

On le sait, depuis quelques décennies, les arts de la scène, notamment dans la traduction qu’en a fait la poésie action, ont rejoué, comme en autant de mises en situation, les formes d’adresse directe du poème au public.

Exemplaire de cette parole qui s’invente, en lisant sa propre écriture, comme une reprise par la voix de son « dire », est l’œuvre de Serge Pey. Ainsi, le poème « Aboiements » dont il fit lecture, s’ouvrant par une invocation à « sa chienne », est « à dire en tapant des pieds par terre » :

Nous étions souvent d’accord
quand nous parlions
de philosophie

Je lui présentais un jour
ma montre aux veines ouvertes
cinquante cordes
qui descendaient du ciel
et aussi une guillotine
comme une boussole
qui décapitait les directions

Elle me dit alors :
La poésie a toujours
le devoir d’accomplir

une action qui s’échappe d’elle

Katia Bouchoueva © XVII

Tout aussi éloignés de zones logosphériques de la poésie exclusivement liée à ses visions intérieures, les poèmes slamés (rimés) de Katia Bouchoueva s’échangent de bouche à oreille et s’échappent par quelque autres milieux où la chair se fait verbe :

Et ça on nous l’a bien caché –
Derrière les rideaux des chiffres et la fumée des phrases,
Entre les planches des bancs, sous les comptoirs –
Que quand elle sort de chez elle, la femme en noir,
La nuit s’écroule, la nuit s’écrase.
Que ça ressemble à une explosion du gaz
Ou à l’exode des hommes volatils.

Mais la réussite de la pièce montée par les Parvis est d’avoir su composer avec une autre longue réminiscence (romantique, symboliste...) de rêve d’art total, la danseuse Céline Lefèvre venant à la rencontre du déroulé onirique des poèmes d’Anne-Emmanuelle Fournier.

Céline Lefèvre © (dr)

Puis s’éprenant des vers en latin mis en voix sur scène par Daniel Blanchard :

Vis, pudibunde puer, rogitasque moleste,
Castigare meos cantus, in eis quia ludunt
Cruda nimis tibi verba, miser ; nunc desine et audi :
Caste vive pieque, ego libera carmina dicam.

(In discipulum molestum)*

Pour ainsi dire qu’il n’est nulle langue morte dans le chanté... Linda Maria Baros y glissant une lecture bilingue de poèmes de Marta Petreu, résonnant voluptueusement comme en sourdine.

*Voici la traduction de son poème « À un élève pénible » par Daniel Blanchard (en latin, le site ici de son association de latinistes) :

Tu veux, jeune pudibond, et tu le réclames avec insistance, châtier mes chants, parce qu'en eux jouent des mots trop crus à ton goût, pauvre petit. A présent, arrête et écoute-moi : vis, toi, chastement et pieusement, quant à moi je chanterai librement.

Les Parvis poétiques – 7, rue Ernestine, 75018 Paris.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Perquisition chez Trump : les documents ultra-confidentiels saisis par le FBI
L’inventaire de la perquisition menée par le FBI au domicile de Donald Trump, en Floride, a été rendu public vendredi. Les agents fédéraux ont saisi dans la villa de l’ancien président plusieurs documents classés top secret et diverses notes, dont l’une concerne Emmanuel Macron. Trump est soupçonné d’avoir mis en danger la sécurité nationale.
par Patricia Neves

La sélection du Club

Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac