Patrice Beray
Journaliste, auteur
Journaliste à Mediapart

226 Billets

1 Éditions

Billet de blog 29 janv. 2012

Patrice Beray
Journaliste, auteur
Journaliste à Mediapart

Trois fois passera : Cédric Demangeot

Qu’est-ce qu’un auteur ? Quelqu’un qui écrit pour d’autres que lui, après qu’il est passé lui-même par là, comme sur ses propres pas, une fois, deux fois... Il arrive que ce soit assez déjà pour dire qu’il est en chemin.

Patrice Beray
Journaliste, auteur
Journaliste à Mediapart

Qu’est-ce qu’un auteur ? Quelqu’un qui écrit pour d’autres que lui, après qu’il est passé lui-même par là, comme sur ses propres pas, une fois, deux fois... Il arrive que ce soit assez déjà pour dire qu’il est en chemin.
Ma première fois avec Cédric Demangeot, c’est une préface que le jeune poète inconnu (qui publie depuis 1998) fit en 2002 à un auteur méconnu, mais également affectionné : Claude Tarnaud. Une préface transfiguratrice placée au seuil d’une œuvre rare et aventureuse, ensablée depuis des décennies que l’aventure n’a plus cours, du moins dans la version « mythique-vécu » qu’en a donnée ce proche de Stanislas Rodanski et Ghérasim Luca.

Cela tombe bien : le livre préfacé, The Whiteclad Gambler (« Le joueur blancvêtu »), qui inaugure l’œuvre chorale sans pareille de Claude Tarnaud, vient d’être réédité par L’arachnoïde. On y reviendra comme aux actes d’une imagination d’autant plus vitale qu’elle n’a cessé d’être déréalisée dans les « lettres » mêmes, ainsi coupée dans son élan, toujours périlleux en soi, vers le monde.

Car (pour) la deuxième fois, bien des pierres ont en effet été jetées dans le jardin de la poésie, dans son imaginaire. Mais pas seulement par ceux qui officient en ce domaine. Le poème de Cédric Demangeot en porte trace « par cœur et haut-le-cœur » (Obstaculaire, 2004). C’est que ce jardin qui est tout sauf secret est désormais face contre terre. Et c’est naturellement du côté du monde connu de tous qu’il faut se tourner.
En 2004, Cédric Demangeot a porté témoignage d’une opération policière en place publique qui l’a profondément marqué (voir ce lien).

Un poète
est un homme à terre
dont l’homme à terre
est l’ami.

Sale temps, titre-t-il son plus récent livre. C’est dire si cette aventure entre les touches blanches et noires de l’écriture nous regarde de près. Cédric Demangeot a fait siennes les réussites les plus infimes de la poésie contemporaine, reprenant voix dans les dislocations syntaxiques parfois miraculeuses de la génération « électrique », reprenant pied quand l’abîme intérieur condamne à s’abstraire du monde.
Cela donne quelques-uns des poèmes le plus violemment partagés dans l’étendue de notre aujourd’hui :

regarde Chérie, le paysage
impeccable – impeccablement quadrillé
par police et d’autoroutes – un peu
comme dans notre enfance mais
en plus parfait encore – en plus pur –
oui : le paysage est de plus en plus pur
et le monde de plus en plus parfait
depuis que la race exsangue règne
sur toute la surface du connaissable
et que les matières de synthèse ont
l’avantage,

Et en ces temps qui s’annoncent, on aura le cœur à lire ce message d’un « étranger », celui que chacun porte en lui (oui, un cœur de bonté) :

aujourd’hui
bartleby
vote.      c’est
décidé.   bartleby
voit le soleil en ouvrant
ses volets à treize heures : merde,
se dit-il : il
fait beau : putain de printemps.
bartleby
râle, ren-
verse son café sur le journal
de la veille et se dit : aujourd’hui (rien
ne m’en empêchera) je
vais voter. je
vote (en mon nom)
contre la population active.

Trois fois passera… Et la dernière, la dernière, le poème s’en moque bien, Cédric Demangeot.


Cédric Demangeot, Sale temps, Atelier La Feugraie (voir ici), 2011, 144 p., 15 euros. Ce poète dessine et peint également, et anime les éditions Fissile (voir ici).
Claude Tarnaud, The Whiteclad Gambler, préface de Cédric Demangeot, dessins de Henriette de Champrel, L’arachnoïde (voir ici), 112 p., 16 euros.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey