Patrice Beray
Journaliste, auteur
Journaliste à Mediapart

226 Billets

1 Éditions

Billet de blog 31 août 2015

Mots de passe pour la poésie croate : Sibila Petlevski

À chaque plaisir de découverte d’un auteur traduit se mêle l’émotion de retrouver le pouvoir interlocutoire de la parole, sa valeur d’échange, qui « passe » d'une langue à l'autre. Il n’y va pas seulement du contenu d’un message mais du temps qu'il lui a fallu pour exister et être adressé si, comme l’écrit Sibila Petlevski, « tout ce qui aujourd’hui / nous a échappé de peu […] demain sera à portée de main ».

Patrice Beray
Journaliste, auteur
Journaliste à Mediapart

À chaque plaisir de découverte d’un auteur traduit se mêle l’émotion de retrouver le pouvoir interlocutoire de la parole, sa valeur d’échange, qui « passe » d'une langue à l'autre. Il n’y va pas seulement du contenu d’un message mais du temps qu'il lui a fallu pour exister et être adressé si, comme l’écrit Sibila Petlevski, « tout ce qui aujourd’hui / nous a échappé de peu […] demain sera à portée de main ».

Considérée comme une voix majeure de la poésie contemporaine croate, Sibila Petlevski (née en 1964, à Zagreb) fait partie des auteurs que L’Ollave éditeur a récemment publiés dans sa collection « Domaine croate ».

Sibila Petlevski © 

Son unique livre de poèmes en français Les Mots de passe de l’oubli a été traduit par Martina Kramer et Brankica Radić. Le jugement qu’elle y livre sur « l’époque » tient en un mot : « irrémédiable ». Raison de plus, désir plus que de raison pour Sibila Petlevski d’y filer une écriture ensorcelante. Ses poèmes sont des mixtures, des remèdes de vie contés à demi-mot : « Cela semble léger comme / une toile d’araignée. Sans l’être », y dit-elle lestement, ici dans ce poème intitulé « Tendresse » :

« La toile d’araignée a tendu sa perfection
entre la pousse verte et la vieille branche.
Le faible et le fort tiennent ensemble les fils.
Les lumières s’y sont emmêlées et à présent
cette scène ressemble à de la poussière dans un rayon
de soleil un après-midi d’été ordinaire. Sans l’être.
Le hasard crée ses mondes comme
une flamme dont le contour bleu et blanc

ondule autour de la tête du feu. Cela semble léger comme
une toile d’araignée. Sans l’être. […] »

Martina Kramer, Propagation, pastel argenté sur mur noir ©  Galeria Miejska, Wrocław, Pologne, 2004


Son écriture s’éploie avec une agilité de pensée déroutante, inversant jusqu’à la trame des représentations – « quand il n’y a plus d’illusions chaque apparence / devient réelle ». L’espace d’une vie s’y reconnaît par-delà l’attente où « ce qui est perdu peut revenir ». Ses mots de passe sont pour la vie.

Sibila Petlevski conjure le mauvais sort dans la forme même de ses poèmes en y ménageant, au milieu, un interligne, tel un pli ondulant dans l'espace du poème (voir plus haut et ici) :

« à condition qu’existe le hasard dont il est possible de

séparer l’éternité. »

Car elle sait aussi répondre de l’oubli :

« S’il y a plusieurs éternités, elle aurait
besoin de toutes pour un pas long juste
d’un pied. Elle approche ce qui ne veut pas dire
qu’elle soit prête à abandonner une
des stations qu’elle a déjà dépassées. Elle n’avance pas
dans l’ordre, et quand elle marche pas un bout de chemin
ne reste derrière elle. »

Les Mots de passe de l’oubli, Sibila Petlevski, traduction de Martina Kramer et Brankica Radić, L’Ollave éditeur, 56 p., 15 €.

——

Sur la poésie croate on lira avec profit cette présentation de Vanda Mikšić. Instigatrice avec Jean de Breyne et Martina Kramer de cette collection de L’Ollave, Vanda Mikšić (traductrice de Georges Perec en croate) vient d’y publier Sels : « j’explore le point de brisure / le moment où un devient deux ». Et c’est en duo (avec Martina Kramer) qu’elle a travaillé à la traduction de Lune pleine à Istanbul de Branko Čegec.

Dans cette même collection « Domaine croate » de L'Ollave, on peut découvrir des ouvrages traduits de Antun Branko Šimić (1898-1925), Slavko Mihalić (1928-2007), Antun Šoljan (1932-1993), Gordana Benić (née en 1950).

Voir aussi le site de Martina Kramer.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey