Un univers des services accessibles à tous

Le Web 2.0 puis le 3.0 ont sans aucun doute constitué l’une des révolutions majeures du XXIème siècle. Les réseaux sociaux tels Facebook, Instagram ou Twitter ont en effet permis aux particuliers de communiquer massivement depuis leur domicile et d’accéder à une multitude de contenus. Véritables évolutions sociales du monde numérique, ces réseaux sociaux sont aujourd’hui associés à de nombreux services en ligne profitant directement aux internautes. Partage de photos et de vidéos, accès à l’information ou visioconférence, le Web 2.0 continue de simplifier les relations entre les utilisateurs. Les professionnels du e-commerce se servent en effet massivement de ces réseaux sociaux pour mettre à disposition des consommateurs un contenu toujours plus riche et diversifié.

Quelques clics sur la Toile permettent alors d’accéder rapidement à un spécialiste et d’obtenir tous les renseignements nécessaires depuis son domicile. Plombier, serrurier, menuisier, garagiste, cours de guitare, Internet simplifie toutes les démarches entre les particuliers et les professionnels, et les progrès du numérique autorisent même des paiements en ligne depuis un simple smartphone ou tablette tactile. Les plus grandes enseignes offrent en effet aux internautes des applications permettant à distance de commander de nombreux produits, d’obtenir des offres personnalisées ou encore de faire ses achats en ligne et d’être livrés à domicile. Dans tous les secteurs le Web a ainsi révolutionné les services et l’e-commerce, et il est aujourd’hui impensable de ne pas être présent sur la Toile pour un professionnel. Internet permet aussi aux commerçants des zones rurales de toucher un marché national, voir international. Plus rien n'empêche un entrepreneur de lancer son site de cosmétiques bio au fin fond de l'ardèche et de livrer à New York ou Singapour !

L’uberisation de l’économie du digital

Avec plus de 40 millions de français connectés et plus de 3 millions de domaines en .fr, Internet offre aux utilisateurs une expérience client inédite. Devenu massivement mobile au fil des années, le Web reste présent sur la totalité des équipements high-tech des internautes. Applications disponibles sur GooglePlay et l’AppStore, très haut débit à domicile et services de plus en plus étoffés des fournisseurs d’accès à Internet bénéficient aux particuliers. De nombreux pure players à succès ont ainsi émergé ces dernières années à l’instar des emblématiques Uber, Airbnb ou encore le Bon Coin, eBay, Amazon ou Blablacar. L’uberisation des services de la plateforme éponyme constitue alors un véritable phénomène de masse qui est venu bouleverser l’économie du numérique.

Start-up outre-Atlantique créée en 2009, Uber valorisée aujourd’hui à près de 50 milliards de dollars est présente dans 51 pays. Reposant sur un business model proposant aux internautes d’être mis en contact avec des chauffeurs, le site en ligne a révolutionné l’économie du secteur des transports privés. Accessible sur moyens mobiles, Uber reste un acteur majeur des VTC ou voitures de transport avec chauffeur, qui de ce fait créé de nouveaux métiers (parfois décriés), qui chamboulent les règles du travail, mais aussi créent de nouveaux débouchés en matière de formation, à l'instar de l'entreprise PilotCity spécialisée dans la formation VTC. Le pure player du transport privé a supprimé les intermédiaires tout en proposant des tarifs revus à la baisse sur son marché. Les spécialistes ont ainsi inventé le terme d’uberisation de l’économie en l’étendant à de nombreux autres services à l’instar des offres d’hébergement ou encore des locations en tous genres.

L’avènement des plateformes communautaires et des technologies connectées

Fondée en 2008 à San Francisco, Airbnb est une plateforme communautaire spécialisée dans la location immobilière entre particuliers. Le concept novateur supprime là aussi les intermédiaires en proposant aux internautes des millions d’offres de locations à travers le monde. Présent dans plus de 34 000 villes et 192 pays, le site Airbnb a constitué un véritable phénomène de société. Surfant sur le succès des mastodontes américains, la start-up française devenue pure player Blablacar constitue également un bel exemple de réussite dans le secteur du covoiturage. Devenue leader mondial du covoiturage avec plus de 20 millions d’utilisateurs, le site communautaire s’appuie toujours sur le même business model consistant à simplifier les démarches des internautes tout en offrant des tarifs de moins en moins chers. Cette révolution de l’économie du digital initiée par les poids lourds du Web a ainsi engendré de nombreuses controverses dues à une concurrence jugée déloyale.

La politique de prix bas et la segmentation de marché toujours plus performante profitent cependant aux consommateurs qui bénéficient directement de services performants et plus facilement accessibles. Dénicher un professionnel à n’importe quelle heure, payer ses achats en ligne n’importe où, ou obtenir un produit ou un service rapidement et aisément, Internet a envahi tous les secteurs des services marchands pour le plus grand profit des utilisateurs. L’avènement du Web 3.0 et des technologies toujours plus connectées offrent également une expérience unique aux internautes. Le cloud, les objets connectés dits intelligents et autres progrès de l’intelligence artificielle bénéficient aussi aux internautes. Véhicules au pilotage automatique, robots domestiques, ampoules connectées ou le big data constituent en effet la suite logique des progrès de l’univers du numérique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.