PatriceKrysztofiak
Chef d'entreprise
Abonné·e de Mediapart

35 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 mars 2016

La mode musulmane : un marché qui attire les grandes marques de prêt-à-porter féminin

Aujourd'hui, il y a près de 1.6 milliard de musulmans dans le monde. Ils devraient être 2.76 milliards en 2050, dont la moitié de femmes.

PatriceKrysztofiak
Chef d'entreprise
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les foulards, les hidjabs, les tuniques et les abbayas ne sont que des exemples des vêtements destinés aux femmes voilées. Loin des tenues austères et ternes, des mannequins défilent déjà pour le compte de grands noms de la couture en exposant des pièces colorées, modernes et dans des tissus raffinés comme la soie ou le cachemire. Ces vêtements sont destinés à la nouvelle génération de jeunes femmes musulmanes qui cherchent à allier leur gout de la mode et leur pratique de leur religion. Loin d'en être à ses débuts, le marché de la mode musulmane pèse déjà 230 milliards de dollars et devraient en peser 327 à l'horizon 2020. Un vêtement pour femme musulmane n’est pas exclusivement réservé aux femmes voilées, mais peut également convenir à des celles qui souhaitent simplement cacher leurs formes.

La mode pour femme muslmane

Des vêtements pour femmes voilées pour tous les goûts et toutes les occasions


Grâce à des blogueuses musulmanes à travers le monde, de nouvelles tendances se sont développées depuis les années 2010 : les mipsterz (contraction de musulmane et hipster) et les hijabistas (formé à partir de hijab et fashionista) par exemple. A la fois féminines et fières de leur identité culturelles, elles cherchent elles aussi à attirer l'attention des grandes marques de la mode tout en respectant leur pratique de la religion. Ce marché à fort potentiel s'est d'abord développé sur Internet : de nombreuses boutiques en ligne proposent des collections de vêtement pour femme musulmane à des prix très abordables, allant des vêtements de sport aux maillots de bain (burkinis) en passant par des tenues pour femmes voilées et actives. Il peut s'agir de tenues pour des occasions spéciales, comme par exemple des abbayas brodés ou des robes de mariée vendues avec leur hijab et leur voile de dentelle. Mais il peut aussi s'agir simplement de tenues de prêt-à-porter classiques avec lesquelles on propose systématiquement un hijab assorti.

Vêtement pour femme musulmane : un nouveau marché qui fait le buzz


L'essor de ce nouveau marché de la mode musulmane s'est d'abord fait sur Internet via les réseaux sociaux. Instagram et Pinterest ont permis de véhiculer l'image de jeunes femmes musulmanes actives, modernes et tendance. L'année 2016 a débuté ainsi par le buzz d'une grande marque de couture affichant sur Instagram sa première collection d'abbayas et de hijabs. D'autres marques n'affichent pas clairement une cible de femmes musulmanes, parlant plus simplement de "modest wear" soit la "mode pudique" qui conviendra aussi aux femmes qui ne sont pas musulmanes. Il existe même des tutoriels sur Internet pour conseiller les jeunes femmes sur la manière de porter le voile, le modèle de hijab à choisir... c'est là que le terme "mode musulmane" prends tout son sens !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Conjoncture
Le lien brisé entre emploi et inflation
Notre premier épisode sur les mirages du plein emploi: pourquoi l’embellie de l’emploi ne permet-elle pas une hausse des salaires réels ?
par Romaric Godin
Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal — Écologie
La sécheresse fait craquer de plus en plus de maisons
Depuis 2015, les périodes de sécheresse s’enchaînent et affectent les sols argileux. Plus de 10 millions de maisons en France sont sur des zones à risque et peuvent se fissurer. Un enjeu à plusieurs dizaines de milliards d’euros pour les assurances.
par Daphné Gastaldi (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Cornichon
Si mal jugé.
par C’est Nabum
Billet de blog
Iel
De la nécessité d'écrire inclusif-ve...
par La Plume de Simone
Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre
Billet de blog
Avec mes potes, sur la dernière barricade
Avec les potes, on a tout ce qu’il faut pour (re)faire un monde. Et on se battra jusqu’à la dernière barricade, même si « la révolution n’est plus synonyme de barricades. Elle est un tout autre sujet, bien plus essentiel : elle implique de réorganiser la vie tout entière de la société ». Ce à quoi on s’emploie. Faire les cons, tout en faisant la révolution : ça va être grandiose. Ça l’est déjà.
par Mačko Dràgàn