Quand l'industrie s'empare du bio

Le bio n'est plus une tendance, c'est un véritable mouvement de masse. Face aux grandes inconnues des produits industriels, tout le monde s'en donne à coeur joie et propose du bio à tout va !

Le "bio bio" et le "bio industriel"

Bien entendu, les grosses entreprises s'emparent du phénomène et proposent du produit bio pas si bio que ça, le scandale de la Banane de supermarché pas si bio révélé par Natasha Polony  n'est probablement que la face visible de l'iceberg... Même dans certains magasins bio, le bio industriel commence à faire son apparition, au grand désarroi des fins palais, en effet, niveau goût, rien à voir avec un vrai produit bio artisanal ! Je viens encore cruellement d'en faire l'expérience avec un emmental soi disant bio, totalement infecte (une marque bio de supermarché...) !
Une fois de plus l'argent fait tourner les têtes des dirigeants et gestionnaires, de la marge, de la marge et encore de la marge. Pour quoi faire, on ne sait pas trop, puisque cet argent fini bien souvent sur un compte aux Bahamas qui ne sert à personne à part conserver un score, tel un jeu vidéo.... Bref, l'humanité marche sur la tête, à se demander si l'argent est une maladie... L'essence du bio, c'est aussi l'éthique, faire tourner et partager les richesses, que chacun puisse vivre de son travail, dignement et sereinement, sans la pression des grossistes et des distributeurs...
Le gros problème du bio comme le souligne Natasha Polony, c'est que les normes sont différentes dans différents pays, on se retrouve donc avec du bio de différente qualité, et parfois tout simplement, du bio non bio... A moins de s'orienter vers le label Demeter, mais le prix est au rendez vous (le goût aussi ;) )

Le "bio" arrive dans l'équipement ménager !?

Afin de surfer sur cette vague, de nombreux fabricants de matériel divers et varié n'hésitent plus à mettre le mot "bio" partout, dans l'équipement de jardin avec la pergola BIO climatique , le bio-nylon (non biodégradable au passage..) , le bio-médical, "bio chaudières" ! Est ce que bientôt les fabricants nous inventerons des "bio aspirateurs" ou des "bio-fer-à-repasser" !?
Les mots naturels, "éco", "vert" sont devenus omniprésents et surtout totalement galvaudés, une fois de plus pour attirer la carte bleue du consommateur qui pense faire un geste pour la nature...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.