PatriceKrysztofiak
Chef d'entreprise
Abonné·e de Mediapart

35 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mars 2016

PatriceKrysztofiak
Chef d'entreprise
Abonné·e de Mediapart

Recyclage des cordes de guitare avec Music Solidarity

Music Solidarity : une initiative qui nous concerne tous ! La question du recyclage est un sujet qui sensibilise de plus en plus. Chaque année en France, un habitant rejetterait plus de 350 kg de déchets. Un nombre élevé qui tend à diminuer grâce à différentes campagnes de sensibilisation.

PatriceKrysztofiak
Chef d'entreprise
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cependant, quelques domaines restaient encore épargnés par le recyclage, ou du moins insuffisamment médiatisés. C'était notamment le cas des instruments de musique. C'est partant de ce constat que l'association Music Solidarity a vu le jour. Son but : récolter et recycler le matériel de musique pouvant être revalorisé. Cela concerne notamment le nickel, que l'on trouve dans la composition des cordes de guitares ou le cuivre, présent sur les cymbales. De ces matériaux résultent de l'argent qui est réinjecté par l'association dans des actions de solidarité. Mais si le matériel est encore en état de marche ou qu'une simple réparation peut suffire, il est revendu à des musiciens.

music-solidarity © Music Solidarity


Les bénéfices servent à acheminer du matériel de musique dans des pays défavorisés, pour des enfants grâce à un partenariat avec des associations locales. Depuis 2013, ce sont près de 200 instruments en bon état qui ont été expédiés en Palestine, au Carmeroun, à Mexico et prochainement à Madagascar et au Mali. Cette action est soutenue par des artistes, à l'image de Gowy, ce quatuor Rock a été rapidement séduit par l'idée et a décidé d'y participer et d'en assurer la promotion.

Pour se faire connaître et ainsi toucher un maximum de personnes, Music Solidarity parcourt les différents festivals afin de toujours être sur le terrain. Naissent des rencontres, des échanges mais aussi des idées pour aller toujours plus loin. Et cela a aussi permis de sensibiliser d'autres artistes qui sont progressivement devenus partenaires, à l'image de Natty et Nordine de Sinsemilia, Déné Issébéré, Broussaï, Olivier Gotti, Debout sur le Zinc et bien d'autres.

L'action de Music Solidarity se fait avec peu de moyens, sans budget marketing, ni loyer ni de budget pour une collecte de fond. Plus que jamais, c'est le bouche-à-oreille qui permet à l'association de tenir le coup et de continuer à mener ses actions. Une subvention de 3 000 € a été accordée en décembre dernier. Mais cela reste insuffisant et restreint le développement.

Première filière européenne de récupération, de recyclage et de valorisation du matériel de musique, Music Solidarity est unique en son genre. Elle est née de la vocation de Cédric Breuze, qui se désolait de devoir jeter ses cordes de guitare usagées. Avec des amis, il décide de fonder l'association et c'est de là que sont nées ces initiatives.

L'expédition des cordes et instruments de musique est élevée. Les boîtes de récupération, par exemple, ont demandé un investissement de 3 000 €. C'est pour cela que l'association a besoin de soutien. Elle propose à tous de devenir Membre d'honneur ou bien Membre bienfaiteur en réalisant un don. Rappelons également que tout don donne droit à une réduction d'impôt correspondant à 66 % de la somme. Pour un don de 50 €, vous ne donnerez donc que 17 €. Mais pour l'association, les bénéfices sont intégralement perçus et permettront de continuer à mener les actions partout dans le monde.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon
Journal — Euro
La Réserve fédérale des États-Unis envoie l’euro par le fond
Face à l’explosion de l’inflation et à la chute de l’euro, la Banque centrale européenne a décidé d’adopter la même politique restrictive que l’institution monétaire américaine. Est-ce la bonne réponse, alors que la crise s’abat sur l’Europe et que la récession menace ?
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
« Mon pauvre lapin » : le très habile premier roman de César Morgiewicz
En constant déphasage avec ses contemporains, un jeune homme part rejoindre une aieule à Key West, bien décidé à écrire et à tourner ainsi le dos aux échecs successifs qui ont jusqu’ici jalonné sa vie. Amusant, faussement frivole, ce premier roman n’en oublie pas de dresser un inventaire joyeusement cynique des mœurs d’une époque prônant étourdiment la réussite à n’importe quel prix.
par Denys Laboutière