Le cours des métaux et terres rares évidemment affecté par la globalisation

De plus en plus de métaux comme l'aluminium, le fer ou le cuivre sont présents sur le marché boursier. Spéculer la valeur de ces matières premières est devenue une pratique courante pour tirer des profits. Il est indispensable de connaître l'évolution des prix pour gagner plus de bénéfices. London Metal Exchange est une référence pour connaître la cotation des métaux en bourse.

Quant aux métaux précieux tels que l'or ou l'argent, les investisseurs peuvent se fier aux données de London Bullion Market Association. Vous désirez trader en ligne ? Découvrez le cours des métaux et des terres rares.

Aluminium

L'aluminium est le plus souvent présent utilisé pour fabriquer la carrosserie des automobiles. On le trouve aussi dans les emballages ou l'aéronautique. Grâce à sa légèreté, cette matière est également les câbles électriques. Le prix de l'aluminium suit le cours du pétrole, car la production de cette matière première nécessite de l'énergie. En se référant sur la cotation en bourse, le prix de l'aluminium est fixé à 1 954 USD/tonne, soit une hausse de 14 % par rapport en janvier 2017. En février, ce prix était de 1 861 USD.

Cuivre

Connu pour sa couleur rouille, le cuivre est l'un des métaux le plus utilisé dans le secteur de l'industrie. La batterie, la tuyauterie, les câbles électriques, les cordes pour guitare (le filage se faisant généralement en fil de cuivre plaqué avec de l'argent) et les monnaies font partie des produits où l'on constate la présence du cuivre. La conjoncture économique peut fortement affecter le cours du cuivre. Le prix peut de ce fait varier d'une période à une autre. Selon l'analyse des données émanant de la Banque mondiale, la hausse du prix du cuivre a atteint les 29 % en un an. Le cours actuel se table à 5 941 USD/tonne, soit à 5,94 USD/kilo.

Inox

L'inox est réputé pour sa résistance. Associé avec du nickel, il se distingue par sa propriété anticorrosive. Cette matière première sert à confectionner les pièces des véhicules. Elle constitue également l'un des principaux composants des ustensiles de cuisine et des appareils électroménagers. En une année, le prix de l'inox a connu une hausse de 16,3 %. Le prix de l'inox tourne autour de 2 000 USD/tonne. En dépit de l'oscillation du prix sur le marché mondial, l'inox reste accessible.

Plomb

En une décennie, le prix du plomb oscille autour de 1 250 USD/tonne à 2 300 USD par tonne. La plus importante inflation a été enregistrée en janvier 2008 où le cours du plomb franchit le cap de 3 500 USD/tonne avant de se stabiliser autour de 2 000 USD/tonne. En une année, le prix a augmenté de 30,9 %. Il est actuellement fixé à 2 312 USD/tonne. De même que le cuivre, le plomb constitue l'un des composants des batteries électriques. On le trouve aussi dans les munitions ou les tubes cathodiques.

Or

La joaillerie est l'un des principaux acheteurs de métal jaune. Elle consomme plus de 4000 tonnes d'or par an. Avec la hausse de la demande, l'or représente un investissement rentable. L'once Troy, une cotation utilisée au marché de Londres sert de référence pour déterminer la valeur réelle du métal jaune. Les spéculations des traders ont également des répercussions sur le cours de l'or. L'once d'or coûte actuellement 1 234 USD. Ce prix a connu une hausse 2,9 % en un an.

Argent

Le prix de l'argent a augmenté de 18 % sur un an. Il est actuellement fixé à 18 USD l'once, soit une hausse de 6 % par rapport au mois précédent. Fréquemment utilisé dans la confection de bijoux, l'argent tient une place prépondérante dans le secteur industriel. Il fait en effet partie des matériaux utilisés dans la fabrication des batteries, des ordinateurs ou des piles. De même que le métal jaune, l'argent représente un actif intéressant sur le marché boursier.

Fer

Le cours du fer a connu une flambée historique entre 2006 à 2011. Le prix de cette matière a en effet triplé pendant cette période. Bien que les prix tendent actuellement vers le bas à cause de la hausse de l'offre par rapport à la demande, le cours actuel n'atteint pas encore le seuil le plus bas du marché. Le prix du fer est aujourd'hui à 89 USD/tonne. Ce prix a quasi doublé par rapport à l'année dernière.

Zinc

Les industriels ont recours au zinc pour améliorer la résistance des autres métaux. Cette matière première est aussi utilisée pour la fabrication des appareils électroménagers ou des composants électriques. En une année, le cours du zinc sur le marché mondial a doublé. Son prix se situe à 2 846 USD, l'écart de prix est de 4,8 % par rapport au mois précédent.

Acier

L'acier est l'un des matériaux le plus courant dans l'industrie. On l'utilise le plus souvent les barres ou les tubes en acier dans l'ingénierie mécanique et la construction. Présenté sous forme de plaques, il fait partie des composants des appareils, des emballages ou des machines lourdes mais il est aussi présent dans les cordes pour guitare électrique, l'acier et le nickel étant nécessaire à la transmission électromagnétique des signaux. Le prix de l'acier est fortement lié avec la demande sur le marché. Vers la fin de 2016, le cours sur le marché était de 579 USD/tonne, soit une hausse de 54 % en un an.

Terres rares

Constituées de 17 métaux, dont le scandinium, l'yttrium et 15 lanthanides, les terres rares sont des matières premières stratégiques. Son utilisation est prisée dans le domaine industriel. Par exemple, dans les années 70, l'yttrium est présent dans les composants des luminophores des tubes cathodiques. De nos jours, les industriels ne peuvent plus se passer des terres rares. Cette matière est en effet inséparable des composants des éoliennes, des véhicules électriques et des Smartphones.

En dépit d'une réserve mondiale de 3,5 milliards de tonnes, les terres rares ne sont pas bien réparties sur les cinq continents. Jusqu'en 1990, les États-Unis étaient les principaux fournisseurs de terres rares dans le monde. Mais les donnes ont changé. Plus du quart des réserves de terres rares se trouvent en Chine, ce pays produit près de 95 % des terres rares du fait que la majorité des minerais se trouvent en Chine. En 2006, une flambée du prix des terres rares a été constatée à la suite de la baisse du quota d'exportation de la Chine. À l'époque, la Chine décide de réduire l'exportation de matière brute et propose sur le marché des produits finis. Même si l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a pris des dispositions pour stabiliser le prix des terres rares, la tendance de prix vers la hausse se poursuit toujours.

Le kilogramme du néodyme, un des composants des moteurs des voitures électriques et des éoliennes, est vendu à 56 USD. Il faut débourser jusqu'à 265 USD par kilo pour le métal tel que le Dysprosium. Ce prix est 3 fois plus élevé qu'il y a un mois. Quant au Terbium, le prix du kilo frôle les 500 USD.

Des projets de recherche ont été développés pour mettre fin à la monopolisation de la Chine. Le Japon, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont parmi les pays où l'on peut exploiter des terres rares.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.