Reste t'il de la place pour les petits commerçants ?

Haaaa la nostalgie du bon petit commerce d'antan. Quand on allait chercher des bonbons chez le boulanger, ou chez le tout petit magasin du chemin de l'école. Toute une époque disparue au profit de supérettes et des chaînes. Internet n'échappe pas à la règle du formatage mondial avec l'omniprésence des grandes chaînes, Amazon bien entendu à coup de matraquage permanent et d'aides de l'état pour s'i

La "gentrification" à la rescousse du petit commerce ?

Les "bobos" ont bons dos, mais ce sont pourtant peut être eux qui vont faire revenir le petit commerce qui va faire revivre les centres villes et villages en perditions. A la recherche d'authenticité, de bio et d'un art de vivre à la Française, le bo-bo réinvesti le centre ville et propose généralement une petite échoppe en "slow commerce", avec un environnement où il fait bon prendre le temps de discuter. Des produits bios, authentiques, ou taillés sur mesure. Quand toutes les boulangeries/pâtisseries de village se sont tournées vers du "Banette", "Festival des pains" et autre "Ronde des pains" et leurs farines industrielles,  et produits congelés qui donnent l'illusion de l'artisanal,  on ne peut que remarquer qu'il y a une file d'attente chez le dernier petit pâtissier ou glacier artisanal, et c'est encore plus flagrant dans les grandes villes. Il n'est pas rare de devoir faire une queue de 20mn pour pouvoir s'acheter une petite douceur réellement faîte maison. Lors de mon dernier passage à Paris un ami à voulu me faire découvrir un nouveau petit restaurant bien sympathique et nous avons du attendre 1 heure pour avoir une table ! Preuve qu'il y a une réelle demande pour le vrai et c'est tant mieux !

Alors oui on a la critique facile des les bobos parisiens avec leur costume sur mesure un peu trop étriqué, mais finalement c'est probablement par eux et leurs vélos "vintage" que viendra le renouveau de nos centres villes en train de dépérir. Il va juste falloir s'habituer à offrir un service de proximité, de qualité et surtout personnalisé, chose que les géants d'internet auront très probablement du mal à fournir ;).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.