patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 avr. 2016

Calling for Grande-Synthe !

Grande-Synthe, a town of 22.000 inhabitants near Dunkerque, decided to welcome rather than repress war refugees. Its mayor, Damien Carême, recently made the choice to relocate a slum, Basroch, where more than 2,000 people tried to survive, into new, heated sheds. It is the first French humanitarian camp to meet international standards. But the North Prefect did not agree with that choice...

patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Indignation seems outdated. We now must consider rebellion ! I’m afraid it’s too late for discussion, arguments and sharing any point of view whatsover with those who govern us.

They no longer have the capacity to exchange with us. Did they ever have it ?

ENOUGHT, IT REALLY IS ENOUGH !!!!!!!

For me,indignant up to now because of what was being done in my name, I now call out to all those who can’t bear any longer this shame that France, like most European countries, has to assume because of the way we consider refugees; we should not talk of « migrants » when it is a questio of war refugees. 

ENOUGHT, IT REALLY IS ENOUGH !!!!!!!

History will remember : Hollande and Walls, Cazeneuve and the Legion of honor, the highest French distinction, given to the prince of Saoud Arabis on the 4th of March, what a dishonor !

History will also remember Giusi Nicolini, the mayor of Lampedusa, abandonned by everybody when she welcomed the masses of « migrants » and that she welcomed them well ! And Spyros Galinos, of Lesbos, who did the same thing, valiantly. And Philippe Lamberts who addressed the European Parliament on the 9th of mars in order to ask for a new approach to the hordes of refugees.

And several others too, such as Damien Carême, mayor of Grande-Synthe, that Jean-François Corget, the prefect of the North, summoned to present the municipal order that authorized Carême to open the camp constructed to replace the slum, Basroch, in spite of the « refusal » of the security commission for this new construction. Are we dreaming ?

ENOUGH, IT REALLY IS ENOUGH !!!!!!!

In order to stop this nightmare, we must say NO ! IT REALLY IS ENOUGH !!!!!!!

Damien Carême, mayor of Grande-Synthe, is doing what the representants of the State, if they were worthy of the values of the republic, should have begun to do a long time ago.

Let us all support Damien Carême and demand that not only all summons issued against him be annuled quickly, but that he be given all the means necessary to make Grande-Synthe into a model for the welcome which France should give to refugees ! 

In friendship,

Patrice Dubosc

Calling for Grande-Synthe !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin
Journal
Franquisme : des historiens démontent les thèses révisionnistes relayées par « Le Figaro »
La publication dans un hors-série du « Figaro » d’un entretien-fleuve avec l’essayiste d’extrême droite Pío Moa, pour qui les gauches sont entièrement responsables du déclenchement de la guerre civile en Espagne en 1936, suscite l’indignation de nombreux historiens. Retour sur une entreprise de « falsification ».
par Ludovic Lamant
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean
Journal — Amériques
Le jeu dangereux du Parti des travailleurs avec les militaires
Créé par Lula en pleine dictature, le PT, une fois au pouvoir, a malgré tout entretenu des relations cordiales avec l’armée brésilienne. Puis des tensions sont apparues, jusqu’à faire revenir officiers et généraux dans l’arène politique, en faveur de Jair Bolsonaro.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·e·s, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com