patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 avr. 2016

patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

Un camp de réfugié(e)s pour Calais sur le modèle de Grande-Synthe !

Ce n'est pas sans une certaine émotion que nous apprenons l'engagement de l'État aux côtés de Damien Carême, maire de Grande-Synthe. Celui qui a eu l'initiative de sortir de la boue des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants en mettant sur pied le premier camps de réfugiés français selon des normes internationales a enfin pu faire entendre raison ! C'était donc possible...

patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

no comment...

   Chères amies, chers amis, 

   Ce n'est pas sans une certaine émotion que nous apprenons l'engagement de l'État aux côtés de Damien Carême, maire de Grande-Synthe.

   Celui qui a eu l'initiative de sortir de la boue des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants en mettant sur pied le premier camps de réfugiés français selon des normes internationales a enfin pu faire entendre raison !

   C'était donc possible !

   Pas question par conséquent d'en rester là.

   Je lance dès aujourd'hui ce nouvel appel pour que Grande-Synthe ne soit plus seulement le premier camp humanitaire français, mais le symbole d'une autre voie possible : celle d'un accueil digne de nos valeurs !

   Exigeons, pour Calais comme pour toutes les autres jungles du nord de la France, le même engagement !

 Il n'est sans doute pas encore trop tard pour sortir de la boue la tête haute ! 

POUR SIGNER, C'EST ICI !

Faites entendre votre voix ! Faites passer le message à vos proches, diffusez le sur les réseaux sociaux !

À très bientôt !

Patrice Dubosc

Dear friends,

It is not without emotion that we learn the commitment of the State alongside Damien Carême, mayor of Grande-Synthe.

One that took the initiative to get out of the mud of thousands of men, women and children by establishing the first French refugee camps to international standards has finally heard right!

Finally ! It was therefore possible!

It is however not about to stop there.

I now launch this new call for Grande-Synthe is no longer only the first French humanitarian camp, but the symbol of an alternative path: that of a reception worthy of our values!

Demand for Calais, as for all other jungles of northern France, the same commitment!

It is probably still not too late to get out of the mud head high!

SIGN HERE !

Make your voice heard! Spread the word to friends and family, post it on the social networks!

See you soon !

Patrice Dubosc

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant