Porter secours à celles et ceux qui fuient l'enfer

La Ghouta orientale - 400.000 habitants – plus de 50 fois Guernica…

ghouta-orientale-mars-2018

« L'enfer sur terre ».  C'est ainsi que le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies décrit la situation actuelle de la Syrie.

Dans la Ghouta orientale en particulier, au milieu des décombres et d’une pluie de bombes, des familles piégées par les bombardements incessants ne se demandent plus comment se nourrir ou se soigner, mais plutôt si elles vont survivre.

Voilà pourquoi, Monsieur Colomb, nous persisterons à porter secours à celles et ceux qui nous le demandent. Pas tant parce qu’ils viendraient tous de cet enfer-là, mais parce qu’il n’est pas question pour nous de trier, d’avoir cet obscène réflexe de nous demander si un enfer est équivalent à un autre, s’il n’y aurait pas des « enfers vivables » comme il y a désormais des dictatures « sûres ».

 Le sort des 400.000 habitants de la Ghouta orientale, ce n’est pas seulement une sorte d’équivalent moderne de Guernica, cet enfer que nous participons du seul fait de notre silence à faire subir au peuple Syrien. 400.000 habitants cela correspond aussi à la population d’une ville comme… Lyon.

 Lyon. Essayons d’imaginer cette ville rayée de la carte.

 Nous aurons alors un début d’idée de ce qui se passe à moins de 3.300 kms de chez nous — l’équivalent de trois fois la traversée de la France—, autrement dit sous nos yeux.

 Quelle honte !

 QUELLE HONTE !!!!!

 Quelle parole tiendrons nous sur ce qui ne va pas manquer de se passer ?

 Plus que jamais, invitez vos proches, vos amis, vos voisins à signer et partager notre appel !

Nous devons monter en puissance !

Expliquez notre combat, renvoyez aux liens que je vous envoie régulièrement ici et dont voici encore un choix qui continue d’en dire long !

 Quinze jours de grève pour défendre le droit d’asile

 Tribune d’universitaires spécialistes de l’asile – non à une procédure d’asile au rabais !

 À Bruxelles aussi la solidarité s'organise face aux politiques anti-migrants

 Je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi pour ne pas en rester là.

Dès le 15 mars prochain, je vous annoncerai une nouvelle initiative !

 À bientôt,

 Patrice

 

À lire également :

Le Syndrome de résignation: l’intolérable mort des enfants réfugiés en Suède (1/2)

 Syndrome de Résignation: Les migrations, aux sources ? Entretien avec Eric Fassin 2/2

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.