patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2018

patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

Les nouveaux Justes

Au moment où Cédric Herrou vient une fois encore d’être interpellé pour ce qu’il fait, peut-être est-il grand temps de nous compter. Exigeons que, non seulement, toutes les poursuites soient annulées à l’encontre de celles et ceux qui ont décidé d’être solidaires, mais qu’au contraire, on leur donne enfin tous les moyens nécessaires pour que leur engagement devienne un modèle.

patrice@nousautres.net
Documentariste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cédric Herrou

Signez et faites signer la pétition : Les nouveaux Justes

Le temps de l’indignation semble révolu. Il va nous falloir passer, sinon à la révolte, du moins à la résistance active ! Il n’est plus temps, j’en ai bien peur, de partager avec ceux qui nous gouvernent un quelconque point de vue.

ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

Moi, citoyen indigné jusqu’ici de ce que l’on faisait en mon nom, j’en appelle désormais à toutes celles et tous ceux qui n’en peuvent plus de cette honte que la France, comme la plupart des pays européens, fait peser sur nous dans sa façon de considérer la question des réfugié(e)s. Car, n’en déplaise à certains, ce ne sont pas de simples « migrants » ce sont, malgré notre médiocrité à les penser et à nous penser, des réfugié(e)s de guerre.

ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

L’histoire se souviendra de tout cela : de Hollande, de Valls et de Cazeneuve, de Macron, de Philippe et Collomb. De la légion d’honneur, la plus haute distinction française, au prince héritier d'Arabie Saoudite le 4 mars 2016, de ce déshonneur-là.

Mais elle se souviendra aussi de celles et de ceux qui ont emprunté un autre chemin : Giusi Nicolini, la maire de Lampedussa, abandonnée de tous au moment d’accueillir le flot de migrants qu’elle accueille pourtant bel et bien depuis le début ; Spyros Galinos, maire de Lesbos, qui a pris vaillamment le même chemin ; Philippe Lamberts, eurodéputé vert, et de son appel solennel lancé à la France et à toute l’Europe, le 9 mars 2016 au Parlement européen, afin qu’elles se ressaisissent.

De quelques autres aussi, comme Damien Carême, maire de Grande-Synthe, que Jean-François Cordet, le préfet du Nord, avait mis en demeure de présenter l’arrêté municipal qui l’autorisait, « malgré l’avis défavorable de la commission de sécurité », à ouvrir ce qui est devenu depuis le premier centre d’accueil mis sur pied pour remplacer le camp de la honte de Grande-Synthe.

ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

Pour que cesse peut-être un jour ce cauchemar dans lequel on veut nous maintenir, je vous demande de dire NON !

Après Giusi Nicolini, Spyros Galinos, Philippe Lamberts et Damien Carême, répondons présent aux côtés de ceux qui eux aussi ont choisi de résister :

L’ONG SOS Méditerranée

Jacques Toubon, Défenseur des droits

Cédric Herrou, militant de la Vallée de la Roya

Les Marseillais, rescapés de la Shoah, qui défient les autorités de leur ville.

Geneviève Jacques, Présidente de La Cimade, scandalisée par l'amalgame fait par les journalistes dans leurs questions au Président de la République entre délinquance/terrorisme/étranger.

L’association Tous migrants de Briançon qui appelle tous les citoyens à résister à cette dangereuse dérive de l’Etat de droit, à continuer d’inscrire leurs actes quotidiens dans le respect des valeurs enseignées à nos enfants et pour lesquelles nos parents se sont battus au péril de leur vie. Au besoin, à désobéir collectivement aux ordres manifestement illégaux qu’ils pourraient recevoir dans l’exercice de leurs fonctions.

Bernard Liger, lui aussi de Briançon, Ancien officier formé à SaintCyr, et sa Lettre ouverte au Président de la République où il s’interroge : Aujourd’hui, l’hôpital de Briançon en ampute certains qui ont « pris froid » dans la montagne au péril de leur vie. Devons nous attendre des morts pour que nos institutions réagissent humainement ? Pour nous, Névachais, l'impératif humanitaire s'impose même si les forces de l'ordre s'efforcent de nous en dissuader. Il faut les retrouver si possible, les recevoir, les remettre en forme, les soigner.

Au cours du mois de décembre, nous avons dû, à six reprises au moins, faire appel au « Secours en Montagne » pour leur éviter la mort, non sans éviter gelures et traumatismes divers.

Pas encore de morts reconnus, mais cela viendra, Monsieur le Président.

Et tout cela avec des bénévoles sous la menace des forces de maintien de l'ordre. À vouloir faire œuvre humanitaire, nous Névachais et Briançonnais, sommes traités comme des délinquants ! On nous interdit de prendre un Africain en stop, quelles que soient la température et l'heure !

Depuis quand un automobiliste devraitil refuser un passager du fait de sa couleur de peau ?

Dans la Clarée, Monsieur le Président, nous refusons l'apartheid !

Enfin, Raphaël Pitti, spécialiste de la médecine de guerre, qui vient de rendre sa Légion d’honneur au Président de la République, entendant ainsi dénoncer le traitement « dégradant » réservé aux migrants et les « conditions indignes de la République » dans lesquelles ils sont accueillis en France.

« J’appelle “dégradant”, en cette fin d’année dans notre République française, les agressions que subissent des gens en transit sur notre sol et auxquels on ne permet pas de satisfaire les besoins les plus fondamentaux tels que l’accès à l’eau, à la protection et à la sécurité, aux toilettes, au chauffage, à un couchageOn préfère les reléguer au statut d’ombre, dans les jungles, les forêts, les montagnes, allant jusqu’à condamner ceux qui auraient la bienveillante idée de les secourir. »

Connus ou non, éminents ou pas, issus de l’administration de notre pays ou simples citoyens, il y en a bien d’autres, et vous en connaissez sans doute. Je m’arrête donc là pour qu’à votre tour, vous puissiez inscrire leur nom. Le votre peut-être.

Au moment où Cédric Herrou vient une fois encore d’être interpellé pour ce qu’il fait, peut-être est-il grand temps de nous compter.

ASSEZ, C’EN EST ASSEZ !!!!!!!!!

Exigeons que, non seulement, toutes les poursuites soit annulées dans les plus brefs délais à l’encontre de celles et ceux qui ont décidé d’être solidaire, mais qu’au contraire, on leur donne enfin tous les moyens nécessaires pour que leur engagement devienne un modèle.

Qu’un accueil digne de ce nom voit enfin le jour en France !

Signez et faites signer la pétition : Les nouveaux Justes

Bien amicalement,

Patrice

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar