Allez, dehors, les mères de trois enfants !

Voici le témoignage d'une mère de trois enfants que France Télécom va pousser à la retraite alors qu'elle n'avait pas la totalité de ses droits. Un témoignage à retrouver sur https://proceslombard.fr/temoignages/ :

Allez, dehors, les mères de trois enfants! Quitte à piétiner des histoires douloureuses… jusqu’au suicide.

« Fin 2006 , je travaille à France Télécom, j'ai 56 ans, la Direction Régionale de FT à Grenoble voudrait bien se débarrasser de moi et en même temps supprimer mon poste ( hygiène , Sécurité et ergonomie). Je ne peux prétendre aux CFC ( congés fin de carrière) car je n'ai pas assez d'ancienneté dans la boite.
Alors leur vient l'idée de me faire partir avec le système de retraite de la fonction publique pour les mères ayant eu 3 enfants, j'ai eu 3 enfants mais mon second est décédé à l'âge de 3 semaines.
A cette époque à Grenoble nous sommes deux a être dans la même situation.
On me demande mon livret de famille, photocopie et hop rapide calcul du reste de mes congés, RTT et RC on est fin octobre... je quitte FT dans 3 jours.......


L'autre personne concernée ( j'en parlerai plus tard) est déjà partie depuis une semaine: pot de départ adieux etc.
Mon départ est annoncé et claironné à tous les interlocuteurs avec qui je travaillais mais 3 jours après, coup fil du DRH... qui me dit :
"on a fait une erreur, vous ne pouvez pas partir, votre enfants décédé à 3 semaines ne compte pas, il aurait fallu qu'il vive jusqu'à 9 ans... sordide!

Je craque, je vais voir mon médecin de famille, assez interloquée par une entreprise avec de telles méthodes elle m'arrête 3 semaines, jusqu'à la date prévue de mes congés, pris en hiver pour des raisons de voyage.

Avec mon syndicat SUD PTT, nous appelons la fédération pour raconter ce qui se passe à Grenoble, nous allons voir un avocat..... le temps passe, je pars en congés dans des conditions que je ne décrirai pas ici, je rentre avant Noël;
Je n'ai plus de poste, plus d'endroit ou aller, on me dit de poser tous les congés qu'il me reste et nous voici la première semaine de janvier 2007, alors on me propose de partir avec un montage assez particulier mais que je ne dois divulguer à personne.... cela doit rester secret.... confidentiel... ( j'ai du signer une clause de confidentialité que je rompt aujourd'hui.. on me fait en quelque sorte une fleur. Le montage en question se fait avec une Cie D'assurance AXA, qui va me verser jusqu'en 2010 80% de mon salaire avec petit bonus financier à la fin. Tout ceci pour attendre la retraite.

Mon poste est supprimé, l'ambiance dans les services devient de plus en plus délétère , je sais qu'à 60 ans j'aurai mes 40 annuités nécessaires, je pars.

On me fais d'abord démissionner et en février 2007 je vais à la Direction De FT rue d' Aleray à Paris signer ce fameux contrat.
Je ne regrette aucunement mon choix, vu ce qui s'est passé par la suite à FT. J'ai orienté ma vie vers d'autres pôles d’intérêts, et j'ai sauvé ma peau, en tout cas j'ai sauvé mon équilibre psychologique.

Mais l'autre personne qui avait subi la même chose que moi, beaucoup plus jeune que moi, elle, a du revenir au travail après de nombreuses semaines d'arrêt pour cause de dépression. Elle a pris sa retraite et il y deux mois mars 2019, un matin elle a quitté son domicile, et 3 jours après on a retrouvé son corps.... suicide.

Il y a des évènements dont on ne se relève pas. »

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.