Traitement politico-médiatique violemment discriminatoire du peuple en France

Serge Halimi et Pierre Rimbert analyse le traitement médiatique méprisant de la révolte populaire des "gilets jaunes" en le recontextualisant dans la trahison sociale-démocrate et l'élimination du débat politique - comme des centres urbains - de la plus grande partie de la population victime du programme néolibéral de LREM, dont la réalisation est prévisiblement fascistoïde.

https://www.monde-diplomatique.fr/2019/02/HALIMI/59568

 Un article important :

Recomposition politique et sociale - Lutte de classes en France

Au mouvement des « gilets jaunes » le chef de l’État français a répondu en lançant un « grand débat national ». Ce genre d’exercice postule que les conflits sociaux s’expliquent par des problèmes de communication entre le pouvoir et ses opposants, plutôt que par des antagonismes fondamentaux. Une hypothèse hasardeuse…

par Serge Halimi & Pierre Rimbert 

 

Cité dans l'article en exemple du mépris de classe décomplexé qui s'affiche clairement dans le courrier des lecteurs du Monde :

Faustine Vincent commente dans le Monde la réaction discriminatoire et violente des lecteurs du Monde à l'égard d'un article détaillant la condition sociale difficile d'un couple de gilets jaunes :

Pourquoi le quotidien d’un couple de « gilets jaunes » dérange une partie de nos lecteurs

Le portrait, dans « Le Monde », de jeunes parents mobilisés dans le mouvement a suscité un déluge de commentaires désobligeants à leur égard.

Par Faustine Vincent Publié le 20 décembre 2018 à 14h28 - Mis à jour le 21 décembre 2018 à 07h59

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.