Patrick Cahez

Ligue des droits de L'Homme et Amnesty international Bruxelles, MRAP Dunkerque, SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris

Sa biographie
Inspecteur à la DST puis à la PJ financière, mis à la retraite pour invalidité.
Son blog
152 abonnés L'Europe sociale des droits de l'Homme
Ses éditions
Voir tous
  • Deux exemples d'escroquerie politique française et de mansuétude médiatique

    Par
    Le Canard enchaîné d'aujourd'hui publie page 4 deux articles illustrant la médiocrité politique française " Bruxelles envoie dans les choux les contrôles de l'agriculture bio (...) avec l'appui de la France " et " Un médoc malade de sa com' " à propos de la défaillance du contrôle de l'Etat en matière de sécurité pharmaceutique.
  • L'inconformité démocratique des ordonnances réformant le code du travail

    Par
    Les "concertations" secrètes font obstacle au principe de transparence et les cinq ordonnances de 160 pages, sans aucun commentaire, font obstacle au principe de clarté et d'intelligibilité du droit. La forme et le fond font grief aux principes fondamentaux qui règlent le fonctionnement des institutions démocratiques. L'illégalité du comportement politique le rend illégitime.
  • A quoi sert la presse ?

    Par
    Une presse répétant la communication officielle que démentent les faits pose question. Elle n'a pas vocation à se limiter au commentaire factuel ou chronique des drames. Ne pas en rechercher et dénoncer efficacement les causes la prive d'intérêt. La liberté d'expression n'a de sens que si elle contribue au progrès de la démocratie et du respect de la dignité humaine, ce qu'elle ne fait pas ou mal.
  • AREVA attaque la liberté de la presse en s’en prenant à un blogueur de Médiapart

    Par
    Un lecteur-contributeur de Médiapart est poursuivi par AREVA devant la 17° chambre correctionnelle de Paris le 12 septembre 2017 pour avoir relayé une information de notoriété publique. La liberté de la presse est menacée.
  • La mort d'un motard relance le débat du contrôle effectif de la police par la justice

    Par
    L'article de Cécile Andrzejewski sur le décès d'un motard à l'issue de sa garde-à-vue renvoie à l'affirmation de Michel Foucault : " les juges servent à la police de fonctionner ". La Cour européenne des droits de l'Homme a développé une jurisprudence qui sanctionne cela. Le droit interne pertinent le prohibe et l'empêche s'il est appliqué.