Patrick Cahez

Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris

Sa biographie
Inspecteur à la DST puis à la PJ financière, mis à la retraite pour invalidité.
Son blog
326 abonnés L'Europe sociale des droits de l'Homme
Ses éditions
Voir tous
  • Honneur aux cheminots grévistes !

    Par
    Le gouvernement, sa stratégie habituelle, épuise les luttes. Les cheminots, comme les autres grévistes, se battent pour un enjeu de société contre une logique politique qui tend à substituer le rapport de forces, la violence institutionnelle, au droit. Cette dérive est manifestement fascistoïde. Honneur donc aux grévistes qui défendent la démocratie.
  • BLOG EN GREVE

    Par
    Blog en grève reconductible. Solidarité avec les mouvements sociaux contre l'injustice sociale, les inégalités, l'inéquité fiscale, la discrimination, la casse des services publics (dont la cause principale est la mansuétude du pouvoir pour la fraude fiscale des plus fortunés), le mépris institutionnel, etc. Fermé aux commentaires (pour cause de grève).
  • Polanski, un arbre qui cache une forêt ?

    Par
    La question que pose la dénonciation de Polanski est celle de la complaisance de ceux qui savaient et ont laissé faire ou durer cette situation. C'est la même question à propos de toutes les affaires similaires quelque soit le milieu, politique, économique, social, artistique, ... C'est aussi la même question en matière de violence domestique, au travail, de répression, de discrimination, ...
  • Pourquoi Erdogan ne pourra pas invoquer l'article 5 de l'OTAN

    Par
    L'attaque du nord de la Syrie par la Turquie est un crime d'agression selon le droit pénal international et l'article 5 ne prévoit la solidarité des membres de l'OTAN qu'en cas où l'un d'entre eux est agressé. Or, en l'espèce, c'est la Turquie l'agresseur. Le traité de l'Atlantique nord ne s'applique donc pas.
  • Marche de la colère dans la police, vraiment ?

    Par
    Délégué département de Synergie officiers de l'Isère en 96/2000, j'ai tenté d'alerter l'administration sur la dégradation des conditions de travail à la PJ de Grenoble. Il y a eu deux suicides et une tentative de suicide. J'ai été mis au placard. L'Etat a été condamné quatre fois en vain. La hiérarchie m'a poursuivi et m'a fait condamner avec le soutien de la justice et des syndicats majoritaires.
Voir tous