Patrick Cahez

Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris

Sa biographie
Inspecteur à la DST puis à la PJ financière, mis à la retraite pour invalidité.
Son blog
281 abonnés L'Europe sociale des droits de l'Homme
Ses éditions
Voir tous
  • Macron & Le Pen, deux discours d'une seule et même extrême-droite

    Par
    Macron est une extrême droite de salon et Le Pen une extrême-droit de balcon. La différence se limite à la forme. Sur le fond, la répression policière et judiciaire et la surenchère du mépris montrent qu'ils sont identiquement brutaux et violents. A la différence que Macron a le triste avantage d'en faire la démonstration quand Le Pen relève (pour le moment encore) du domaine de la prospective.
  • Elections européennes : où est l'information politique ?

    Par
    L'information politique se focalise sur le résultat de LREM et de RN, lequel sera premier. Cela n'intéresse que les convaincus des deux partis. 30% de l'électorat. Les 70% autres restent privés d'information sérieuse sur l'état de l'Union européenne. Il leur est donc impossible d'apprécier la pertinence des programmes. Comment ose-t-on appeler cela une "campagne électorale" ?
  • L'Etat est exclusivement responsable de l'incendie de Notre-Dame

    Par
    L'Etat était alerté depuis 2016 par un rapport officiel du CNRS que Notre-Dame était menacée d'un grand risque d'incendie et qu'elle n'était pas protégée par un système de prévention efficace. Le gouvernement, de mauvaise foi, n'a rien fait. Son abstention persistante à prendre des mesures est fautive. Le responsable de l'incendie involontaire de Notre Dame est donc l'Etat.
  • Macron, champion du barathon. Un espoir de médaille aux JO de Paris ?

    Par
    La mise en abyme de la presse à créer la tension dramatique nécessaire à mobiliser l'attention de l'opinion sur les annonces du champion du barathon (mot valise : baratin+marathon) du " grand débat " - dont l'exercice s'est résumé à battre un record de monologue - masque-t-elle une stratégie pour travestir la vacuité habituelle du propos, ou son mépris des réalités ?
  • La médiocrité juridique française

    Par
    Cf; l'article de Paul Cassia " La dissimulation du visage en lien avec une manifestation: un nouveau délit délirant " à propos de l'adoption d'un nouvel article 431-9-1 dans le Code pénal qui punit de « un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende le fait pour une personne, (...), de dissimuler volontairement tout ou partie de son visage sans motif légitime ».
Voir tous