Danièle Lochak : "Les propositions de la France en matière d'accueil sont dérisoires"

Pour la juriste et militante associative Danièle Lochak, il y a trop d'hypocrisie dans la manière dont fonctionnent les politiques migratoires françaises et européennes. (France culture a la pudeur de ne pas écrire que Danièle Lochak démontre la mystification du discours d'Emmanuel Macron à propos des étrangers dans cette émission)

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-idees-de-la-matinale/daniele-lochak

Deux semaines après les révélations de CNN d’un marché aux esclaves en Libye, la question migratoire s’est invitée au coeur du sommet de Europe/Afrique qui s’est tenu à Abidjan en Côte d’Ivoire cette semaine. Mercredi soir, le président Macron a qualifié cette situation de « crime contre l’humanité », a demandé la saisine de la Cour pénale internationale et a annoncé un plan d’urgence pour lutter contre le trafic d’esclaves. La réponse est-elle adaptée?

Danièle Lochak est revenue sur les accords entre l'Europe et la Libye en matière d'immigration, qui ont conduit à déléguer à ce pays la gestion des bateaux de migrants en Méditerannée.

Certes, les gardes-côtes libyen sauvent certains migrants de la noyade, mais à quel prix ? Puisqu'après ils retournent en Libye !

Danièle Lochak est revenue également sur ce débat entre migrants dits "économiques" et réfugiés politiques :

Ce n'est pas facile d'expliquer pourquoi les gens fuient. Aujourd'hui la misère se mêle à la tyrannie. Il faut aussi poser la question de notre responsabilité dans la situation des pays d'Afrique notamment.

Contrairement à ce que dit notre Président, le fait est que même l'asile se discute aujourd'hui. 

Liens : 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.