Macron et LREM sont populistes

Le culte du chef, le contournement des corps intermédiaires et un parti godillot sont des caractéristiques du populisme selon un politiste et philosophe qui cite en exemple Macron lors d'une table ronde à l'ULB à Bruxelles sur la démocratie et le populisme (écouter à partir d'une heure et six minutes).

http://microouvert.be/2018/05/02/2018-sera-lannee-des-elections-communales-et-provinciales-2019-les-elections-europeennes-federales-communautaire-et-regionales-institutions-representatives-faire-de-la-politique-dit-anne-emm/

L'intervention se développe aussi sur la perte de confiance globale dans les institutions, au-delà des partis politiques.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.