Geamana, le village enseveli au fond d'un lac poubelle (toxique)

FRANCE INFO Texte et photos : Marie-Adélaïde Scigacz Un choc visuel explique la fascination qu'exerce aujourd'hui le village englouti de Geamana, dans le nord-ouest de la Roumanie. De cette petite communauté rurale anéantie par la main de l'homme, ne reste qu'un ultime vestige, le clocher d'une église à demi submergée par une mer de boue.

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/grand-format-bienvenue-a-geamana-le-village-roumain-enseveli-au-fond-d-un-lac-poubelle_3472965.html

Le clocher de l\'église de Geamăna, en Roumanie, lundi 22 avril 2019. 

A la fin des années 1970, le régime de Ceausescu a sacrifié Geamana. A l'époque, on s'apprête à inaugurer la plus grande mine de cuivre d'Europe dans la commune voisine de Rosia Poieni. Cette industrie doit assurer le développement économique de ce comté isolé, mais l'extraction de ces minerais génère des tonnes de résidus miniers. La vallée de Sesei devient un bassin de décantation : la poubelle de la mine. Un barrage ainsi que des kilomètres de tuyaux sont installés pour acheminer les déchets miniers – les stériles, soit un mélange de roche, de boue, d'eau et de produits chimiques pour séparer le métal de la pierre – des abords de la carrière jusqu'à Geamana, au fond de la vallée condamnée.

(...)

Et ça continue pour de l'or

A la fin des années 1970, le régime de Ceausescu a sacrifié Geamana. A l'époque, on s'apprête à inaugurer la plus grande mine de cuivre d'Europe dans la commune voisine de Rosia Poieni. Cette industrie doit assurer le développement économique de ce comté isolé, mais l'extraction de ces minerais génère des tonnes de résidus miniers. La vallée de Sesei devient un bassin de décantation : la poubelle de la mine. Un barrage ainsi que des kilomètres de tuyaux sont installés pour acheminer les déchets miniers – les stériles, soit un mélange de roche, de boue, d'eau et de produits chimiques pour séparer le métal de la pierre – des abords de la carrière jusqu'à Geamana, au fond de la vallée condamnée.

Champs de ruine sur un tas d'or, Rosia Montana partage le destin tragique de Geamana, sa voisine engloutie. A la différence qu'elle ne disparaît pas sous la boue. Elle s'écroule. "Une fois que tout le monde sera parti, que personne ne pourra plus se battre, ils détruiront tout pour creuser leur mine", s'indigne-t-il.

 

 

Le gouvernement français donne son feu vert au CETA, traité transatlantique entre l’UE et le Canada

Approuvé en février 2017 par le Parlement européen, le traité doit encore être validé par les 38 assemblées nationales et régionales d’Europe. En France, l’Assemblée nationale doit le ratifier le 17 juillet.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui le 3 juillet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.