La critique du capitalisme narcissique par Anselm Jappe

Anselm Jappe, philosophe, spécialiste de Guy Debord, poursuit son analyse de la société capitaliste dans "La société autophage : capitalisme, démesure et autodestruction" (La Découverte, septembre 2017)

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/le-capitalisme-narcissique-danselm-jappe

Peut-on détruire le capitalisme sans nous détruire nous-même ?

Après un ouvrage sur Les Aventures de la marchandise, pour une nouvelle critique de la valeur (Denoël, 2003), un autre Crédit à mort : la décomposition du capitalisme et ses critiques (Éditions Lignes, 2011), il poursuit et publie avec Serge Latouche Pour en finir avec l'économie. Décroissance et critique de la valeur chez Libre et Solidaire.

Aujourd’hui il revient avec La société autophage à La Découverte. Ou pourquoi nous assistons tous passivement à la dérive suicidaire de la société capitaliste : structure économique, diversité culturelle, liens sociaux… tout est détruit, plus rien n'est créé. Une critique radicale qui s’articule autour des concepts de « fétichisme » et de « narcissisme »

à réécouter  La société marchande et le narcissisme

Sons diffusés :

- La grande bouffe, film franco-italien réalisé par Marco Ferreri en 1973
- Paul Jorion, dans Entendez-vous l'éco ? émission du 28 septembre 2017

Bibliographie

La société autophage

La société autophageAnselm Jappe La Découverte, 2017

Intervenants

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.