L'extrême-droite est bien l'idiot utile du capital

Le Brésil en est une illustration : " Au Brésil, les marchés votent pour le candidat de l’extrême droite " ( Par Dominique Baillard ) Prioriser les investisseurs favorise la montée de l'extrême-droite comme l'illustre la tendance lourde politique actuelle initiée par le néolibéralisme qui anime le débat à propos du "populisme", de "l'illibéralisme", de la démocrature.

http://www.rfi.fr/emission/20181004-bresil-marches-votent-le-candidat-extreme-droite

Autre exemple récent : Salvini modère le ton sur le budget italien (pour rassurer la bourse)

L'économie libérale repose sur un postulat qui, selon Hayek, veut que "Capitalisme ou démocratie, mais pas les deux à la fois"  - Libération

L'actualité consacrant Hayek, Heidegger et Schmitt interroge sur la sincérité démocratique des promoteurs du modèle économique actuel qui se réclame d'un tel renouveau.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.