L’impérieuse nécessité de nous sauver nous-mêmes

Jean-Michel Valantin - Géopolitique d’une planète déréglée. Le choc de l’Anthropocène (Seuil) Cet ouvrage, appuyé sur une enquête approfondie, étudie avec brio l’immense transformation géopolitique qui accompagne l’avènement de l’Anthropocène, nouvel âge géophysique de la planète Terre engendré par l’agir humain. Par Jean-Paul Deléage Article publié dans le n°1183 (16 nov. 2017)

https://www.nouvelle-quinzaine-litteraire.fr/mode-lecture/l-imperieuse-necessite-de-nous-sauver-nous-memes-1201

La nouvelle géopolitique doit prendre en compte les crises des pays menacés par la monté des océans ; la répétition des canicules et des sécheresses ; la montée du terrorisme, des nationalismes , des totalitarisme du fait de la perte de crédibilité et de confiance des opinions dans l'Etat à garantir la justice qui fonde l'autorité et le lien social ; des conséquences humaines du dérèglement climatique ; ...

Cette conjonction de facteurs - qui se synthétisent dans les crises migratoires, la tentation identitaire ou la violence criminelle - pose l'alternative de la disparition dans l'effondrement ou la capacité à la prévenir en organisant "une alliance stratégique mondiale pour atténuer l'Anthropocène".

Jean-Michel Valantin expose la nécessité de l'humanité à savoir - enfin - se choisir des dirigeants politiques et des cadres raisonnables - et démocratiquement matures et honnêtes, compétents, sérieux, ... à la hauteur - pour se sauver elle-même et garder une planète Terre viable (sachant que l'humanité n'est pas le centre de l'écosystème ni indispensable à la pérennité de celui-ci).

Prolonger :

Présentation du livre sur le site de l'éditeur :

Les changements géophysiques et la crise biologique planétaires en cours sont autant de facteurs de bouleversements géopolitiques rapides, massifs et brutaux. Un nouveau paysage géopolitique et stratégique émerge, marqué par la combinaison du changement climatique et de ses effets systémiques, telles les migrations de masse, la compétition mondiale pour les ressources et la crise des régimes contemporains.
Où les politiques de Trump, de Poutine et de la Chine mènent-elles la planète ? Comment l’épuisement des océans alimente-t-il la piraterie maritime ? Comment le réchauffement de l’Arctique est-t-il exploité par certains intérêts tandis qu’il constitue une immense catastrophe pour des milliards d’humains ? Quelles régions ont-elles les meilleurs atouts pour traverser le XXIe siècle ? L’auteur, spécialiste de géopolitique, nous fait comprendre les liaisons dangereuses entre puissance économique, guerre et environnement. Il nous alerte sur les dangers, les violences et les barbaries qui se profilent.
Le moment du choix collectif entre la « guerre de tous contre tous » sur une planète effondrée ou une alliance stratégique mondiale pour répondre aux nouveaux défis planétaires approche à grands pas.

Jean-Michel Valantin, spécialiste de géopolitique et d’études stratégiques, est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Hollywood, Washington et le Pentagone (Autrement, 2003), Écologie et gouvernance mondiale (Autrement, 2007) et Guerre et Nature, L’Amérique se prépare à la guerre du climat (Prisma Media, 2013).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.