Maria Deraismes, figure de proue du féminisme

« Depuis quand les femmes s'occupent-elles de politique ? demande Bonaparte à madame de Staël. Depuis qu'on les guillotine, répond-elle. » Maria Deraisme développe la réponse en ajoutant : « elle eut pu dire, avec plus d'exactitude, que la femme a été victime, tout aussi bien que son compagnon, des fureurs religieuses, guerrières et révolutionnaires ».

https://www.rtbf.be/lapremiere/emissions/detail_un-jour-dans-l-histoire?programId=5936

« Loin de l'épargner à cause de la faiblesse de son sexe, on l'a rendue responsable de fautes qu'elle n'avait pas commises. De tout temps, elle a été, à l'occasion, pendue, décapitée, torturée, brûlée massacrée : ce qui n'est pas plus doux que la guillotine. On n'a pas attendu Quatre-vingt -treize pour lui donner l'égalité dans les supplices. C'est la seule dont elle puisse se vanter à ce jour ». Ainsi parlait Maria Deraisme, pionnière du féminisme et première franc-maçonne.

Invité Tristan Bourlard, auteur « Le petit abécédaire du féminisme selon Maria Deraismes ».

 

Prolonger :

Féminicides : le poids des mots par Cyrille Duvert  Revue Esprit janv-février 2020

  Portail des femmes et du féminisme

Simone de Beauvoir

Bianca Lambin

Index égalité hommes-femmes : " C'est un peu l'index 'l'École des fans' où tout le monde obtient des bonnes notes ", ironise Osez le féminisme !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.