Un camion espion imsi catcher qui grille ses occupants et les riverains à Paris

Le Canard enchaîné du 27 juin a révélé que la police dispose d'un Imsi catcher embarqué dans un véhicule capable de couvrir une zone bien supérieure à celle des valises portables. L'inconvénient est qu'il rayonnerait tellement que c'en est presque un micro-ondes pour les agents à bord et les riverains où le véhicule passe...

https://www.lecanardenchaine.fr/category/unes/

 

Univers Freebox " Mercredi dernier, le palmipède a ainsi mis le doigt sur un dépassement important des normes d’émissions d’ondes électromagnétiques de cet appareil installé dans une camionnette espionne, avec des pics mesurés sur des séquences de 20 secondes, plus de deux fois supérieurs aux normes européennes, soit 60V/M. D’après les informations de France Inter, la FCPE a par conséquent décidé de saisir la mairie de Paris. Le syndicat de police l’UNSA a pour sa part demandé des études plus poussées. Enfin, toujours selon la radio nationale publique qui a eu lecture de la note confidentielle de la préfecture de Police de Paris, le directeur des services techniques estime qu’il faudra "proscrire" l’usage du camion espion à moins de 100 mètres des écoles. Pour rappel un IMSI-catcher se fait passer pour une fausse antenne-relais en s’intercalant entre le réseau de l’opérateur et le terminal surveillé. " Publié le 02 juillet 2018 à 15h55 par Maxime Raby

France Info : " Les IMSI Catchers ne sont pas infaillibles. Ils permettent d’intercepter des communications en 2 G mais pas en 3 G ni en 4 G. Pour espionner un téléphone, il faut donc « l’obliger » techniquement à passer de la 3G à la 2G. Et puis, il existe des applications capables de détecter la présence d’un IMSI Catcher dans les environs. Enfin, inconvénient pour l’agent chargé de surveiller un suspect : l’appareil équivaut à une antenne de téléphonie mobile et donc il émet des rayonnements électromagnétiques et il chauffe ! " Jérôme Colombain Mis à jour le 04/05/2015 | 12:56 publié le 14/04/2015 | 16:16

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.